160 chambres dé­diées aux aî­nés

Le CHU re­centre la gé­ria­trie sur le site Bel­le­vue à Saint­Étienne et in­ves­tit dans un bâ­ti­ment neuf

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Lae­ti­tia Co­hen­det lae­ti­tia.co­hen­det@cen­tre­france.com

Les pre­miers dé­mé­na­ge­ments du site de la Cha­ri­té vers l’hô­pi­tal Bel­le­vue, où le CHU (centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire) réuni­ra, à terme, toutes ses uni­tés de gé­ron­to­lo­gie, dé­bu­te­ront à l’été 2018. Un bâ­ti­ment consa­cré aux soins de longue du­rée est en construc­tion. Pe­tit aper­çu.

Un énorme chan­tier a dé­bu­té dans le quar­tier Bel­le­vue à SaintÉ­tienne. Le but : réunir, en un même lieu, les uni­tés du centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire (CHU) dé­diées aux soins de longue du­rée et dis­sé­mi­nées entre les pa­villons 30, 50, 13, 15 et le site de la Cha­ri­té. Le nou­veau bâ­ti­ment per­met­tra d’ac­cueillir, dès sep­tembre 2018, 160 per­sonnes âgées. Plus que des pa­tients, des ré­si­dents. « Nous vou­lons créer ici un lieu de vie », in­dique le Dr Tho­mas Ce­la­rier, chef de ser­vice gé­ron­to­lo­gie cli­nique. Un pro­lon­ge­ment du do­mi­cile en quelque sorte.

En re­cueillant l’avis des fa­milles et en sol­li­ci­tant à plu­sieurs re­prises ar­chi­ tectes et de­si­gners, les équipes mé­di­cales ont gom­mé avec soin toutes les ré­fé­rences à l’uni­vers hos­pi­ta­lier. Les chambres se­ront do­tées de mo­bi­lier en bois clair, d’une grande baie vi­trée, de banc in­té­gré à l’en­ca­dre­ment de fe­nêtre (plus be­soin de cou­rir cher­cher des chaises lors des vi­sites), de lè­ve­ma­lade ins­tal­lé sur rail, au pla­fond, et com­plè­te­ment dé­mon­table, d’une ar­ri­vée d’oxy­gène dis­crè­te­ment ca­mou­flée…

« Nous vou­lions com­pen­ser la perte d’au­to­no­mie sans en ren­voyer l’image, in­siste le Dr Cé­la­rier. Nous avons dé­jà pour chaque pa­tient un pro­jet d’ac­com­pa­gne­ment per­son­na­li­sé. Tous ont des ha­bi­tudes, comme dis­po­ser leur cas­quette à la droite du lit par exemple, des his­toires de vie dont nous de­vons te­nir compte. »

Jus­qu’ici, les lo­caux vieillis­sants du CHU n’in­ci­taient guère les aî­nés à in­té­grer les uni­tés de longue du­rée. Beau­coup pré­fé­raient mul­ti­plier les al­lers re­tours aux ur­gences de­puis leur EPAHD en cas de pé­pin mé­di­cal. Mais le pro­jet, no­va­teur, de­vrait chan­ger la donne. D’abord par son ca­rac­tère sé­cu­ri­ sant avec la pré­sence sys­té­ma­tique d’un in­fir­mier la nuit, d’un in­terne de garde et d’un mé­de­cin gé­riatre d’as­treinte. En­suite par son confort. « Toutes les chambres se­ront in­di­vi­duelles, an­nonce Fré­dé­ric Boi­ron, di­rec­teur du CHU. Sauf deux, ré­ser­vées aux couples. Les pièces de 21 m2 se­ront cli­ma­ti­sées et do­tées de salles de bain pri­va­tives. Nous avons éga­le­ment pré­vu une bou­tique, une pe­tite ca­fé­té­ria, un salon de coif­fure, une salle d’ani­ma­tion et un grand jar­din com­mun. » Ob­jec­tif : ac­com­pa­gner les ré­si­dents jus­qu’à leur fin de vie, dans la sé­ré­ni­té. ■

Un pro­jet ma­riant le confort et la sé­cu­ri­té

MA­QUETTE. Une chambre té­moin, réa­li­sée à l’échelle 1, a re­çu la visite des fa­milles et des soi­gnants, fin 2016, qui ont ap­por­té leurs sug­ges­tions en vue de son amé­lio­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.