L’in­dus­trie n’est pas au mieux de sa forme

Six en­tre­prises, au moins, sont en dif­fi­cul­té dans la Loire

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - L. C.

Une cen­taine de sa­la­riés ont ma­ni­fes­té, mar­di 28 fé­vrier à Feurs, pour dé­fendre leur em­ploi dans la mé­tal­lur­gie.

Le ral­lie­ment s’est opé­ré, sym­bo­li­que­ment, de­vant l’en­tre­prise Cast­mé­tal, tou­chée par un plan de 55 li­cen­cie­ments. Ou­vriers, in­té­ri­maires, mais aus­si in­fir­miers et mé­de­cins (la CGT ayant convié le sec­teur de la san­té pour gros­sir les rangs du cor­tège) ont ma­ni­fes­té, mar­di, pour le main­tien de l’em­ploi dans la mé­tal­lur­gie.

Li­cen­cie­ments et chô­mage par­tiel

Toutes les en­tre­prises li­gé­riennes en dif­fi­cul­té ont don­né de la voix : Au­bert & Du­val à Fir­mi­ny, me­na­cée de fer­me­ture, In­dus­teel à Châ­teau­neuf, au chô­mage par­tiel de­puis deux ans, Sai­ra à An­dré­zieux, en ces­sa­tion de paie­ment suite aux dé­boires ju­di­ciaires de son pro­ prié­taire ita­lien, Flexi­tech à Saint­An­dré­Le­Puy, contrainte par un plan d’éco­no­mies de 900.000 eu­ros, ZF Bou­théon…

« Nous étions 447 em­ployés en 2011, nous ne sommes plus que 377 au­jourd’hui, a sou­li­gné Fa­bien Flan­din, dé­lé­gué syn­di­cal chez ZF. Et il n’y a pas de vo­lon­té de re­nou­ve­ler le per­son­nel. On nous parle de nu­mé­ri­sa­ tion à l’ho­ri­zon 2025 mais nous n’avons au­cune pers­pec­tive. Le groupe dé­gage en­core du bé­né­fice mais l’ac­ti­vi­té vi­vote. On n’est ja­mais sûrs de fi­nir l’an­née et le temps par­tiel est de­ve­nu mon­naie cou­rante. »

Im­pos­sible, ce­la dit, d’in­fluer lo­ca­le­ment sur ce triste constat. La CGT vou­drait en re­vanche pe­ser sur les ac­cords na­tio­naux de branche, dont les termes ont été ou­verts à la né­go­cia­tion en 2016. Son but : évi­ter la mise en place de la clas­si­fi­ca­tion sou­hai­tée par l’UIMM (Union des in­dus­tries et des mé­tiers de la mé­tal­lur­gie). « Le syn­di­cat pa­tro­nal vou­drait ne plus clas­ser les sa­la­riés en fonc­tion de leurs di­plômes, de leurs com­pé­tences et de leur sa­voir­faire, ex­plique Ro­ger Mon­champ, membre du bu­reau de l’USTM (union syn­di­cale des tra­vailleurs de la mé­tal­lur­gie) CGT Loire. Mais se ba­ser sur les seuls postes et la fonc­tion exer­cée avec des in­ci­dences in­évi­tables sur les sa­laires et les évo­lu­tions de car­rière. »

Une grave re­mise en ques­tion des avan­tages concé­dés aux sa­la­riés es­time le syn­di­cat qui a trac­té sur le mar­ché et de­vant l’hô­tel de ville de Feurs avant de re­ga­gner Cast­mé­tal en fin de ma­ti­née. ■

MA­NIF’. La CGT avait don­né ren­dez-vous aux sa­la­riés de­vant l’en­tre­prise Cast­mé­tal à Feurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.