Cha­cun ses pro­blèmes

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping - Pierre-Oli­vier Vé­rot

Je m’ap­pelle Cé­cile, j’ai 45 ans et je cherche déses­pé­ré­ment un mé­de­cin trai­tant. Je suis JeanBap­tiste, 29 ans, jeune en­tre­pre­neur, j’ai­me­rais dé­ve­lop­per mon en­tre­prise et créer trois em­plois si les banques ac­cep­taient de me prê­ter de l’ar­gent. Mon pré­nom est Icham et ça ne m’aide pas à dé­cro­cher un en­tre­tien d’em­bauche mal­gré mon Bac + 4. En at­ten­dant je pousse des Cad­die® sur le par­king d’un su­per­mar­ché. Je m’ap­pelle Su­zanne, j’ai 78 ans, je suis au mi­ni­mum vieillesse, j’ha­bite en HLM et je n’ose plus sor­tir de chez moi de­puis que des jeunes m’ont ar­ra­ché mon sac et m’ont fait tom­ber par terre. Nous, c’est Ni­co­las et Glaw­dys. Notre fils, Al­ban, est au­tiste et il fait 80 km par jour pour al­ler à l’école. Je suis Phi­lippe. J’étais éle­veur avec mon frère, Ber­nard, jus­qu’à ce que je le re­trouve pen­du au fond de la grange. On avait des dettes. Bon, vous êtes bien gen­tils avec vos pe­tits pro­blèmes. Mais moi, c’est Fran­çois. Je suis né en 1954. J’ai fait de la po­li­tique toute ma vie et c’est main­te­nant à mon tour d’être le chef su­prême. J’ai ga­gné les pri­maires de la droite et du centre. Oui, j’ai com­mis des er­reurs, je les ai re­con­nues et je me suis ex­cu­sé. Alors, il vous faut quoi de plus ? Au pou­voir, j’en fe­rai peut-être d’autres. Et alors ? Tant que ce n’est pas avec la va­lise des codes nu­cléaires, on ne va pas en mou­rir, quand même ? Et ma Pé­né­lope, vous vous ren­dez compte du mal que vous lui faites en di­sant qu’elle n’a pas mé­ri­té tout l’ar­gent que je lui ai fait re­ce­voir ? Vous réa­li­sez ce que c’est que la vie dans un ma­noir de la Sarthe ? Les gens sont d’un égoïsme…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.