Deux mois d’un cham­pion­nat à six

Bor­deaux, Mar­seille et l’ASSE ­ voire Rennes, Tou­louse et An­gers ­ peuvent croire à la 5e place

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Sports - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Le trio de tête éta­bli et Lyon sem­blant en me­sure de conser­ver son avance pour le 4e rang, six équipes, dont l’ASSE, ont les moyens ou l’am­bi­tion de dé­cro­cher la 5e place. Mais la dy­na­mique du mo­ment n’est pas fo­ré­zienne.

De bonnes nou­velles concer­nant Vincent Pa­jot, hos­pi­ta­li­sé quelques heures après avoir été vic­time d’un trau­ma­tisme crâ­nien sa­me­di der­nier sur la pe­louse du Spor­ting club de Bas­tia (SCB) suite à un pied beau­coup trop haut de Ni­co­las Saint­Ruff (le mi­lieu de ter­rain se­ra lais­sé au re­pos pour les deux pro­chaines ren­contres), un jour de re­pos sup­plé­men­taire pour tout le monde et plu­sieurs re­tours no­tables à l’en­traî­ne­ment col­lec­tif de mar­di der­nier (Ro­main Ha­mou­ma, Alexan­der Sö­der­lund, Cheikh M’Ben­gué et Ole Sel­naes).

Trois matches sans vic­toire, pire sé­rie

Après ce mé­mo­rable mois de fé­vrier ryth­mé par neuf matches dont la double confron­ta­tion face à Man­ches­ter Uni­ted en Ligue Eu­ro­pa, le quo­ti­dien de l’ASSE est re­de­ve­nu beau­coup plus clas­sique et plus apai­sé. Un peu plus mo­rose aus­si puisque le nul ra­me­né de l’île de Beau­té (0à 0) après la dé­faite concé­dée face à Caen (0­1) laisse l’ASSE sur une sé­rie de trois ren­contres de Ligue 1 sans suc­cès ; la plus mau­vaise de l’exer­cice en cours.

Cette contre­per­for­mance face à des in­su­laires qui n’ont plus ga­gné de­puis bien­tôt trois mois a sur­tout per­mis aux concur­rents di­rects des Verts de re­prendre es­poir. À com­men­cer par Bor­deaux qui a fait jeu égal avec l’OL (1à 1) et Mar­seille qui n’a pas fait de dé­tail à Lo­rient (4 à 1). Avant d’al­ler dé­fier le lea­der mo­né­gasque puis son co­dau­phin ni­çois, les Gi­ron­dins conservent trois lon­gueurs d’avance. Les Pho­céens, eux, en­tendent bien stop­per le dé­col­lage angevin (quatre vic­toires d’af­fi­lée) et pré­ser­ver leur marge de deux uni­tés sur l’ASSE avant de son­ger à la ré­cep­tion des Sté­pha­nois, dé­but avril.

Metz fes­sé deux fois à Mo­na­co et Pa­ris

Ces trois équipes­là semblent vouer à se me­su­rer dans une sorte de mi­ni­cham­pion­nat éta­lé sur les deux der­niers mois de com­pé­ti­tion avec, en ligne de mire, des confron­ta­tions di­rectes. Pru­dence tout de même car Rennes et même Tou­louse et An­gers n’ont peut­être pas dit leur der­nier mot dans cette concur­rence ou­verte pour dé­cro­cher la 5e place qui de­vrait être eu­ro­péenne si Mo­na­co et/ou le Pa­ris­Saint­Ger­main pro­longent leur hé­gé­mo­nie sur les épreuves hexa­go­nales. Et il n’est pas cer­tain que Lyon ne laisse pas quelques plumes dans son 8e de fi­nale de Ligue Eu­ro­pa face aux Ita­liens de l’AS Ro­ma.

En at­ten­dant, les Verts n’ont au­cun cal­cul à faire. La ré­cep­tion du FC Metz, ce di­manche à 15 heures, im­pose aux hommes de Ch­ris­tophe Gal­tier de re­nouer avec le suc­cès. Plus fa­cile à dire qu’à faire car les Lor­rains, pa­reille­ment gi­flés lors de leurs deux der­nières sor­ties à Mo­na­co et à Pa­ris (5 à 0), viennent pour « re­fer­mer les vannes ».

Les troupes de Phi­lippe Hin­sch­ber­ger sont elles aus­si en­ga­gées dans un mi­ni­cham­pion­nat à six ou sept. Mais là, c’est pour ne pas des­cendre. ■

PHO­TO : FC METZ

ASSE/METZ. À l’al­ler, Loïc Per­rin et les Verts avaient ra­me­né un nul (0 à 0) de leur op­po­si­tion avec le FC Metz de Re­naud Co­hade.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.