La nou­velle mé­daille de la ville porte la griffe Tour­naire

Sol­li­ci­tée par Ch­ris­tophe Ba­zile, la Mai­son Tour­naire a des­si­né et fa­bri­qué une pièce unique

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Phi­lippe et Ma­thieu Tour­naire ont re­mis au maire, Ch­ris­tophe Ba­zile, la nou­velle mé­daille de la ville de Mont­bri­son, mer­cre­di 15 mars. Neuf mo­nu­ments re­mar­quables (col­lé­giale Notre-Da­med’Es­pé­rance, clo­cher de Moingt, pa­lais de jus­tice...) sont re­pris sur cette créa­tion unique de bronze do­ré que le joaillier fo­ré­zien est au­to­ri­sé à dé­cli­ner en bi­jou.

Qui se­ra l’heu­reux ou l’heu­reuse élu(e) ? Ch­ris­tophe Ba­zile as­sure que le pre­mier ou la pre­mière ré­ci­pien­daire n’a pas en­core été choi­si(e). Le maire de Mont­bri­son a bien une pe­tite idée mais il ne la dé­voi­le­ra pas…

Ap­pro­chée et sol­li­ci­tée par le pre­mier ma­gis­trat mont­bri­son­nais en per­sonne ­ « Nous vou­lions don­ner de la fier­té aux Mont­bri­son­nais et nous sa­vions qu’il y avait de l’ex­cel­lence sur notre ter­ri­toire », a ex­pli­qué l’in­té­res­sé ­ la Mai­son Tour­naire a des­si­né, conçu et fa­bri­qué (dans ses ate­liers fo­ré­ziens), la nou­velle mé­daille de la ville. « Ça fait tou­jours plai­sir d’être sol­li­ci­té mais je n’ai ac­cep­té qu’à la condi­tion de faire quelque chose qui sorte de l’or­di­naire », a pour­sui­vi Phi­lippe Tour­naire. Et c’est très réus­si…

Cette « réa­li­sa­tion pres­ti­gieuse », re­mise aux per­son­na­li­tés ou aux ano­nymes que la mu­ni­ci­pa­li­té sou­haite ré­com­pen­ser ou ho­no­rer, a été pré­sen­tée mer­cre­di 15 mars dans le bu­reau du maire. Le fruit de plu­sieurs mois de tra­vail pour le bi­jou­tier­joaillier de Mont­bri­son, ins­tal­lé à Sa­vi­gneux de­puis 2013.

Phi­lippe Tour­naire et son fils, Ma­thieu, ont re­pris neuf mo­nu­ments ju­gés « re­mar­quables ». Une pre­mière es­quisse a été pro­po­sée et quelques lé­gères re­ touches ap­pli­quées même si Ch­ris­tophe Ba­zile pré­cise qu’il a été « im­mé­dia­te­ment sé­duit ». Le ré­sul­tat est une ma­gni­fique mé­daille en bronze do­ré de 7 cm de dia­mètre qui dé­cline l’his­toire et le pa­tri­moine lo­cal. Forts d’« une to­tale li­ber­té de créa­tion », Phi­lippe et Ma­thieu Tour­naire ont re­te­nu la fa­çade du siège de La Dia­na, la col­lé­giale Notre­Dame­d’Es­pé­rance, la mé­dia­thèque Loire Fo­rez, le pont d’ar­gent, le seul à deux arches sous le­quel coule le Vi­zé­zy, le pa­lais de jus­tice (an­cienne chapelle Sainte­Ma­rie du couvent des Vi­si­tan­dines), la tour de la bar­rière (que les Mont­bri­son­nais ap­pellent sou­vent, à tort, la tour des Adrets) et le théâtre des Pé­ni­tents, à Mont­bri­son, ain­si que le clo­cher de l’église Saint­Ju­lien­d’An­tioche et la seule tour en­core de­bout de l’an­cienne en­ceinte du bourg, à Moingt.

La fonte du bronze à la cire per­due et la 3D

Chaque pièce de ce puzzle de haute pré­ci­sion a été dis­po­sée de ma­nière concen­trique au­tour d’un pe­tit an­neau cen­tral, sorte de moyeu. L’en­semble a été ceint par un an­neau ex­té­rieur sur le­quel les créa­teurs ont re­pro­duit les anciens pa­vés de la sous­pré­fec­ture de la Loire. Le nom de Mont­bri­son est gra­vé sur la par­tie su­pé­rieure de cette pièce dis­coï­dale alors que le bas, lais­sé vo­lon­tai­re­ment lisse, per­met­tra de gra­ver le nom du bé­né­fi­ciaire.

La Mai­son Tour­naire a conçu cette pièce unique sur le prin­cipe des bagues ar­chi­tec­ture dé­cou­vertes pen­dant l’ère mé­ro­vin­gienne (VIe siècle après Jé­sus­Ch­rist), en­fouies dans les tombes de femmes ap­par­te­nant à la haute aris­to­cra­tie, et re­mises au goût du jour par Phi­lippe Tour­naire. L’or­fèvre­ar­tiste a mê­lé la mo­dé­li­sa­tion en trois di­men­sions (3D) avec la tech­ni­ que de la fonte du bronze à la cire per­due, em­ployée de­puis 3.000 ans avant Jé­sus­Ch­rist. Ce pro­cé­dé an­tique de mou­lage de pré­ci­sion dé­bute sur un mo­dèle en cire en­ve­lop­pé dans une ma­tière ré­frac­taire. Cette cire est en­suite éli­mi­née par chauf­fage et rem­pla­cée par le mé­tal ou l’al­liage qui prend sa place via des en­ton­noirs et des conduits. L’éva­cua­tion de l’air offre une ré­par­ti­tion de la ma­tière jusque dans le moindre dé­tail du moule, moule qui est en­suite dé­truit pour ré­cu­pé­rer l’exem­plaire qui est net­toyé et po­li. Cette mé­ daille qui se rap­proche plus d’un joyau que d’une simple plaque com­mé­mo­ra­tive est dé­li­vrée dans un écrin frap­pé des noms et lo­gos des deux par­te­naires dans ce pro­jet, écrin éga­le­ment conçu par la Mai­son Tour­naire. Dont le nom fi­gure au re­vers.

Un axe de dé­ve­lop­pe­ment pour la Mai­son Tour­naire

À rai­son de trois à quatre at­tri­bu­tions par an, la Ville de Mont­bri­son a pas­sé une pre­mière com­mande d’une qua­ran­taine de pièces pour un prix uni­taire que Ch­ris­tophe Ba­zile n’a pas di­vul­gué mais dont le maire as­sure qu’il est « si­mi­laire à ce­lui de la pré­cé­dente mé­daille », soit en­vi­ron 80 € se­lon nos in­for­ma­tions. Pré­ci­sons ici que la Mai­son Tour­naire a fait ca­deau de toute la créa­tion.

Si cette réa­li­sa­tion est une belle op­por­tu­ni­té pour la col­lec­ti­vi­té lo­cale de rap­pe­ler que la Mai­son Tour­naire conserve ses ra­cines à Mont­bri­son, cette ex­clu­si­vi­té offre éga­le­ment deux fe­nêtres de dé­ve­lop­pe­ment au joaillier. L’ac­cord pas­sé avec la Ville per­met en ef­fet de dé­cli­ner cette mé­daille en bi­jou. Ain­si, cha­cun pour­ra, s’il le dé­sire, ac­qué­rir un pen­den­tif de 2,5 cm de dia­mètre, en ar­gent, fi­dèle re­pro­duc­tion de cette pièce unique. Prix de vente aux par­ti­cu­liers fixé à 250 €.

Autre pos­si­bi­li­té, cette mé­daille peut et de­vrait de­ve­nir le point de dé­part d’autres créa­tions d’autres mé­dailles pour d’autres villes en France. Phi­lippe et Ma­thieu Tour­naire sont prêts à tra­vailler sur des pro­jets si­mi­laires pour des col­lec­ti­vi­tés qui ne man­que­ront pas d’être sé­duites par le tra­vail d’une mai­son qui cultive une image haut de gamme. Il y a quelques mois, le maître ar­ti­san d’art fo­ré­zien avait dé­jà fait deux jo­lis « coups » mé­dia­tiques en pro­po­sant le casque au­dio le plus cher du monde (100.000 €), en as­so­cia­tion avec le Li­gé­rien Fo­cal­JM Lab, puis la bou­teille de rhum la plus chère du monde (100.000 €), en par­te­na­riat avec le Mar­ti­ni­quais l’Ha­bi­ta­tion Clé­ment. ■

Neuf mo­nu­ments « re­mar­quables » de l’his­toire et du pa­tri­moine lo­cal

MÉ­DAILLE. La créa­tion, grif­fée Tour­naire, a été conçue sur le mo­dèle des bagues ar­chi­tec­ture qui font la ré­pu­ta­tion du bi­jou­tier-joaillier fo­ré­zien. Elle re­prend neuf mo­nu­ments em­blé­ma­tiques de la sous-pré­fec­ture de la Loire.

MÉ­DAILLE. Phi­liippe Tour­naire (ici à gauche) et son fils, Ma­thieu (à droite), ont of­fi­ciel­le­ment re­mis leur créa­tion à Ch­ris­tophe Ba­zile, maire de Mont­bri­son, mer­cre­di 15 mars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.