Loire Fo­rez et Fo­rez Est sol­li­ci­tés pour ac­cueillir la pri­son

Saint­Bon­net­les­Oules tient la corde mais...

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

De pas­sage dans la Loire mer­cre­di 15 mars, Jean-Jacques Ur­voas a confir­mé que le site de Saint-Bon­net-lesOules était pres­sen­ti pour ac­cueillir le fu­tur éta­blis­se­ment pé­ni­ten­tiaire qui suc­cé­de­ra à la maison d’ar­rêt de La Ta­lau­dière, pro­mise à la fer­me­ture. Mais le mi­nistre de la Jus­tice a aus­si pré­ci­sé que les op­po­sants à ce pro­jet ont un mois pour lui pro­po­ser une meilleure hy­po­thèse d’im­plan­ta­tion.

Saint­Bon­net­les­Oules est bien le site pres­sen­ti pour ac­cueillir la fu­ture pri­son de la Loire (lire nos édi­tions des 10 dé­cembre 2016, 2 fé­vrier 2017 et de la se­maine der­nière) mais rien n’est si­gné.

Un mois de dé­lai avant le choix fi­nal

Voi­là, en sub­stance, le mes­sage dé­li­vré par JeanJacques Ur­voas à Guy Fran­çon et Cas­sandre Jan­vier. Le maire saint­bon­né­taire et sa pre­mière ad­jointe ont pu ren­con­trer le mi­nistre de la Jus­tice lors de sa vi­site de la Maison d’ar­rêt de La Ta­lau­dière, mer­cre­di 15 mars. Ils ont sou­li­gné tous les points noirs d’une éven­tuelle im­plan­ta­tion à Saint­Bon­netles­Oules, à com­men­cer par la proxi­mi­té avec un site in­dus­triel clas­sé Se­ve­so seuil haut (SNF Floer­ger) au cours de cet échange qui s’est dé­rou­lé à l’aé­ro­port de SaintÉ­tienne Loire. Bien que res­té ferme sur sa po­si­tion, le Garde des Sceaux a été « franc du col­lier », se­lon les termes de Guy Fran­çon qui a ap­pré­cié le ton de l’échange. D’au­tant plus que l’élu fo­ré­zien a aus­si et sur­tout en­tre­vu une ou­ver­ture : « Le mi­nistre a ajou­té que, puis­ que rien n’était si­gné, Saint­Étienne Mé­tro­pole, com­mu­nau­té ur­baine à la­quelle nous ap­par­te­nons de­puis le dé­but de l’an­née, a un mois pour pro­po­ser un ou plu­sieurs autres sites qui n’ont pas dé­jà été étu­diés. »

Un rayon de 40 mn et non plus 30 mn

Ce dé­lai est une au­baine car, dans le même temps, Jean­Jacques Ur­voas a aus­si pré­ci­sé que les ter­rains vi­sés de­vaient se trou­ver dans un rayon de 40 mn ­ et non pas 30 mn ­ au­tour du pa­lais de jus­tice de Saint­Étienne et du Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire (CHU) de SaintP­riest­en­Ja­rez.

« J’ai ap­pe­lé Gaël Per­driau (pré­sident de SaintÉ­tienne Mé­tro­pole, N.D.L.R.) le soir même et nous l’avons ren­con­tré sa­me­di 18 mars. Il a pro­mis d’écrire à ses col­lègues de Loire Fo­rez et de Fo­rez Est pour ten­ter de trou­ver un autre site plus ap­pro­prié », ex­plique Guy Fran­çon qui est per­sua­dé que ces dix mi­nutes de par­cours sup­plé­men­taires, dé­sor­mais of­fi­cia­li­sées, peuvent pe­ser lourd dans la balance au mo­ment du choix fi­nal.

Le col­lec­tif Non à la pri­son à Saint­Bon­net­lesOules s’est im­mé­dia­te­ment mis au tra­vail pour re­cen­ser de nou­veaux sites sus­cep­tibles d’ac­cueillir cet éta­blis­se­ment pé­ni­ten­tiaire qui « de­vrait être li­vré en 2023 ; un in­ves­tis­se­ment d’en­vi­ron 65 mil­lions d’eu­ros pour une ca­pa­ci­té de 500 à 550 dé­te­nus », a pré­ci­sé le mi­nistre de la Jus­tice qui ne se­ra pro­ba­ble­ment plus le même après les pro­chaines élec­tions pré­si­den­tielles…

De quoi re­mettre en cause son choix quand ce­lui­ci au­ra été fait ? ■

PHO­TO POOL : CLAUDE ESSERTEL

MI­NISTRE. Jean-Jacques Ur­voas (ici au centre lors de la vi­site à La Ta­lau­dière) a lais­sé un es­poir aux Saint-Bon­né­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.