Vous me co­pie­rez cent fois…

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping -

« Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. » « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. »

Au risque d’écor­ner mon image, ma ré­pu­ta­tion, mes chances de réus­site. Sur­tout dans la pers­pec­tive d’une can­di­da­ture aux élec­tions pré­si­den­tielles. Sur­tout, si, membre du gou­ver­ne­ment, et pris dans un ex­cès de confiance, il me dé­mange de ta­cler mes ad­ver­saires.

La pu­ni­tion est col­lec­tive. Au pi­quet Fran­çois, Bru­no, Ma­rine, Mi­chel, Fran­cis… Alors que les ré­vé­la­tions tournent en boucle sur les ondes na­tio­nales, tous font le dur ap­pren­tis­sage de la vie. La le­çon, sûr, est re­te­nue : « Je ne dois pas em­bau­cher un proche comme col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire. La pro­chaine fois, je le fe­rai sa­la­rier par l’un de mes ca­ma­rades à l’As­sem­blée. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.