« Tous les in­di­ca­teurs au vert »

Les élus mont­bri­son­nais se sont réunis lun­di 20 mars

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison Vivre Sa Ville - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com

Le vote des comptes ad­mi­nis­tra­tifs 2016 a consti­tué le « gros mor­ceau » du conseil mu­ni­ci­pal réuni dans la salle de l’Oran­ge­rie.

Une ava­lanche de chiffres at­ten­dait les élus lun­di soir. Alain Gau­thier, en sa qua­li­té d’ad­joint aux fi­nances, a pré­sen­té les comptes ad­mi­nis­tra­tifs 2016, qui re­tracent l’en­semble des re­cettes et des dé­penses réa­li­sées par la Ville sur la der­nière an­née ; « Un re­gard sur la réa­li­té de l’exer­cice bud­gé­taire écou­lé », a ré­su­mé l’élu.

« Des pro­grès réels de­puis 2010 »

Son ex­po­sé a dé­bu­té par un ex­trait du rap­port de la Cour des comptes : « Les pro­grès consta­tés de­puis 2010 sont réels mais de­meurent fra­giles ; les ef­forts de ri­gueur doivent être main­te­nus ». Deux constats éta­blis au 31 dé­cembre 2016 ont été mis en exergue : « La sen­sible di­mi­nu­tion des charges de fonc­tion­ne­ment de la ville (­ 1,702 M€) et l’ex­cé­dent de fonc­tion­ne­ment qui at­teint un ex­cellent ni­veau (3,364 M€). Ce­la montre une ca­pa­ci­té à fi­nan­cer l’in­ves­tis­se­ment de ma­nière du­rable sans aug­men­ta­tion des im­pôts lo­caux afin de pré­ser­ver le pou­voir d’achat des Mont­bri­son­nais. » Alain Gau­thier a éga­le­ment évo­qué la baisse constante de l’an­nui­té de la dette de­puis 2013 et « l’at­trac­ti­vi­té de la ville dont la po­pu­la­tion a aug­men­té de 306 ha­bi­tants en deux ans », at­tei­gnant au­jourd’hui les 16.350 ha­bi­tants.

Autres chiffres clés con­ cer­nant les dé­penses d’in­ves­tis­se­ment : plus de 5,9 M€ de tra­vaux ont été réa­li­sés en 2016, soit « un taux de réa­li­sa­tion de 75 % par rap­port à ce qui était pré­vu » (école Brillié, études pour l’école Beau­re­gard et le foyer des jeunes tra­vailleurs trans­fé­ré dans l’an­cien hô­pi­tal Guy IV, ac­ces­si­bi­li­té du mu­sée d’Al­lard, mise en sé­cu­ri­té de Sainte­Eu­gé­nie, tra­vaux au gym­nase Du­bruc et à l’école de che­min rouge…). Même chose con­cer­nant la voi­rie, « que nous avons trou­vée dans un état la­men­ta­ ble à notre ar­ri­vée », avec 87 % de réa­li­sa­tions (amé­na­ge­ment des par­kings de la Com­man­de­rie et du stade de la Ma­de­leine, 2e tranche de la rue Tu­pi­ne­rie, tra­vaux place Eu­gène­Beaune…). L’ad­joint aux fi­nances ache­vait sa pré­sen­ta­tion avec beau­coup d’op­ti­misme : « C’est un nou­veau souffle pour Mont­bri­son­Moingt. De­main, notre ville­centre pren­dra en­core une autre en­ver­gure et son at­trac­ti­vi­té se­ra ren­for­cée. Tous les in­di­ca­teurs me semblent au vert ; tout est réuni pour construire et pré­ pa­rer l’ave­nir se­rei­ne­ment ».

Li­liane Faure, chef de file de l’op­po­si­tion de gauche, n’a pas sem­blé convain­cue : « La si­tua­tion de nombre de Mont­bri­son­nais ne s’est pas amé­lio­rée et la so­li­da­ri­té lo­cale n’est pas au ren­dez­vous. Je re­grette tou­jours l’ab­sence d’un ré­seau de cha­leur qui au­rait per­mis de faire des éco­no­mies. Et quoi de neuf en ma­tière d’éco­no­mie ou au ni­veau des équi­pe­ments et de la culture ? Vous évo­quez “un état la­men­table de la voi­rie” alors que des tra­vaux consé­quents avaient été réa­li­sés. Vous af­fi­chez de la sé­ré­ni­té mais beau­coup de Mont­bri­son­nais af­fichent de l’in­quié­tude ».

« Beau­coup de Mont­bri­son­nais af­fichent de l’in­quié­tude »

Une re­marque qui n’était pas du goût d’Alain Gau­thier qui ré­pon­dait point par point, no­tam­ment à pro­pos de la so­li­da­ri­té lo­cale : « L’ac­com­pa­gne­ment est là à plus d’un titre, no­tam­ment avec les pro­jets des écoles, la po­li­tique sur le quar­tier prio­ri­taire de la ville, le foyer des jeunes tra­vailleurs... Les dé­penses d’in­ves­tis­se­ment sont su­pé­rieures de 39 % par rap­port aux villes de même strate. Le taux de réa­li­sa­tion des in­ves­tis­se­ments est de 75 % contre 36.3 % en 2011. » ■

TRA­VAUX. L’en­tre­prise Py­ra­mid a été re­te­nue pour re­cons­truire le mur de sou­tè­ne­ment de la mon­tée des Vi­si­tan­dines qui s’était ébou­lé lors des pluies abon­dantes de l’au­tomne 2016. Les tra­vaux s’élè­ve­ront à 199.828 € HT.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.