Une mé­daille pour l’in­fir­mière

L’in­fir­mière des ly­cées de Beau­re­gard a été ho­no­rée

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison Vivre Sa Ville -

L’in­fir­mière im­mo­bi­lise l’agres­seur à la ha­chette

Agnès Mon­tagne était in­ter­ve­nue lors de l’agres­sion d’un élève, mu­ni d’une ha­chette, sur une autre élève, dans l’en­ceinte des ly­cées de Beau­re­gard, le 1er dé­cembre der­nier.

L’af­faire, qui re­monte au jeu­di 1er dé­cembre, avait sus­ci­té un émoi cer­tain dans la sous­pré­fec­ture. La jour­née avait pour­tant com­men­cé comme à l’or­di­naire.

Peu après 9 heures, un élève de pre­mière S, mu­ni d’une ha­chette, avait at­ta­qué l’une de ses ca­ma­rades dans un cou­loir avant de s’en prendre à Mar­tine Gi­rard, pro­fes­seure de mu­sique, qui ten­tait de s’in­ter­po­ser.

Aler­tée par le bruit, Agnès Mon­tagne, l’in­fir­mière, réus­sis­sait à cein­tu­rer l’ado­les­cent de 16 ans, puis par­ve­nait à le blo­quer et le main­te­nir au sol jus­qu’à l’ar­ri­vée des se­cours. Fort heu­reu­se­ment, les bles­sures in­fli­gées à l’en­sei­gnante s’étaient ré­vé­lées sans gra­vi­té.

La mé­daille du cou­rage dé­cer­née

Dans les mi­nutes qui avaient sui­vi, les gen­darmes ain­si que sa­peurs­pom­piers et le sous­pré­fet s’étaient ren­dus sur place pour gé­rer ef­fi­ca­ce­ment cette si­tua­tion de crise, avec la com­mu­nau­té édu­ca­tive du ly­cée.

Cet acte de bra­voure a été sa­lué lors d’une cé­ré­mo­nie en sous­pré­fec­ture, mer­cre­di 15 mars, lors de la­quelle Ré­mi Re­cio a re­mis la mé­daille du cou­rage à Agnès Mon­tagne. « C’est la pre­mière fois que je re­mets cet in­signe rare, a in­di­qué le sous­ pré­fet avec so­len­ni­té. Vous nous avez don­né une le­çon de pé­da­go­gie et mon­tré toute la ri­chesse hu­maine. » Le re­pré­sen­tant de l’État a re­mer­cié la Mont­bri­son­naise pour son « sens du de­voir et son acte de cou­rage dans un contexte de risque évident. »

D’Agnès Mon­tagne, la taille et le ga­ba­rit n’im­pres­sionnent guère mais son re­gard dé­ter­mi­né, sa sé­ré­ni­té men­tale, son hu­ma­ni­té et son sang­froid en disent long et ex­pliquent sans doute son com­por­te­ment exem­plaire. In­fir­mière sco­laire ex­pé­ri­men­tée, elle a confié avec mo­des­tie : « Pour moi, ce que j’ai fait est dif­fé­rent d’un acte de bra­voure. J’ai pris du temps pour ce ly­céen et pour tous les autres, pour nom­mer ses émo­tions… Je n’étais pas seule… Le plus dur a été d’aver­tir la fa­mille du ly­céen agres­seur. Je vou­drais par­ta­ger cette mé­daille avec les sau­ve­teurs de Fu­ku­shi­ma (NDLR : ac­ci­dent nu­cléaire de 2011 au Ja­pon) et toutes les femmes qui ont fait évo­luer les droits dans notre his­toire… » ■

GRA­TI­TUDE. Le sous-pré­fet Ré­mi Re­cio a re­mis la mé­daille du cou­rage à Agnès Mon­tagne pour son acte de bra­voure lors de « l’agres­sion à la ha­chette » aux ly­cées de Beau­re­gard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.