Le mu­sée d’Allard nous a ou­vert ses ré­serves...

Des mil­liers d’ob­jets dorment dans plu­sieurs salles dis­per­sées aux quatre coins du mu­sée d’Allard

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com

Loin de l’image du ca­phar­naüm au­quel on pour­rait s’at­tendre, les ré­serves du mu­sée mont­bri­son­nais sont en pleine ré­or­ga­ni­sa­tion.

C’est la face ca­chée de tous les mu­sées. Quelque part, à l’abri des re­gards, les pièces des di­verses col­lec­tions sont en­tre­po­sées dans des salles condi­tion­nées. Le mu­sée d’Allard en compte trois, dont l’une en­tiè­re­ment mise aux normes l’été der­nier. Dans cha­cune, la lu­mière du jour ne filtre pas et la tem­pé­ra­ture et l’hy­dro­mé­trie sont sous contrôle afin de conser­ver au mieux les ob­jets.

« Lorsque nous avons été élus en 2014, nous avons trou­vé les ré­serves à l’aban­don et les col­lec­tions en pi­teux état, se sou­vient Fran­çoise Gross­mann, ad­jointe à la culture. Seule­ment 4.000 ob­jets étaient in­ven­to­riés sur les 31.000 que compte l’en­semble de la col­lec­tion. » L’obli­ga­tion de ré­co­le­ment dé­cen­nal des col­lec­tions, à la­quelle sont sou­mis tous les mu­sées de France, n’avait donc pas été rem­ plie et il était urgent de re­mé­dier à la si­tua­tion.

Avec l’ar­ri­vée du nou­veau conser­va­teur, Ben­ja­min Gur­cel, en 2015, un im­por­tant tra­vail d’in­ven­taire et de pré­ser­va­tion est lan­cé. La tâche est co­los­sale ­ plus 20.000 pièces doivent en­core être re­cen­sées ­ et toute l’équipe y par­ti­cipe, sta­giaire y com­pris.

Des col­lec­tions re­dé­cou­vertes

Cette gi­gan­tesque col­lec­tion, consti­tuée au cours des deux der­niers siècles, se com­pose prin­ci­pa­le­ment d’oeuvres d’art, des pou­pées Gé­gé et de l’in­croyable fond d’ori­gine de Jean­Bap­tiste d’Allard (ani­maux em­paillés, os, mi­né­raux, her­biers… et même d’une mo­mie dont l’ori­gine de­meure obs­cure). « Nous avons re­dé­cou­vert sa col­lec­tion eth­no­gra­phique à l’été 2015, et no­tam­ment une éton­nante col­lec­tion de graines qui est dé­sor­mais ex­po­sée. Ou en­core une col­lec­tion de chaus­sures chi­noises du XIXe siècle », note Ben­ja­min Gur­cel. Il existe aus­si toute une sé­rie de bé­ni­tiers, de trains et de pou­pées du monde, ac­quise sous l’ère de l’an­cien conser­va­teur, Da­niel Pouget.

Au 2e étage, l’une des an­ciennes ré­serves ren­ferme une par­tie des mil­liers de pièces. L’en­semble pa­raît as­sez or­don­né et peu pous­sié­reux ; seule une pe­tite mez­za­nine semble avoir, pour l’ins­tant, échap­pé au ran­ge­ment. Dans la pé­nombre et la fraî­cheur, des ran­gées d’éta­gères sont rem­plies de car­tons de ma­rion­nettes, trains et autres jouets Gé­gé. Là, les livres an­ciens de Jean­Bap­tiste d’Allard pa­tientent ; plus loin, des ta­bleaux, pro­té­gés, sont lo­gés dans un coin. Rien de très ex­traor­di­naire, ni de tré­sors ca­chés. À pre­mière vue seule­ment. Car les ré­serves du mu­sée d’Allard n’ont sans doute pas li­vré tous leurs se­crets : « Nous ne sa­vons pas en­core tout ce qu’il y a et je pense qu’on au­ra de bonnes sur­prises. » ■

Des mil­liers de pièces en­core à in­ven­to­rier

AN­CIENNE RÉ­SERVE. Les deux an­ciennes ré­serves se­ront re­mises aux normes ul­té­rieu­re­ment, pa­ral­lè­le­ment à l’in­ven­taire, « un tra­vail qui de­vrait prendre quelques an­nées », se­lon Bean­ja­min Gur­cel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.