Plon­gée dans les bains gal­lo-ro­mains

Les Amis des thermes ont or­ga­ni­sé une confé­rence

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison -

Les pas­sion­nés d’his­toire an­cienne se sont plon­gés dans les bains gal­lo-ro­mains grâce à Ca­the­rine Salles, doc­teur d’État, maître de confé­rences ho­no­raire à l’uni­ver­si­té de Pa­ris XNan­terre, in­vi­tée par les Amis des thermes ro­mains de Moingt, Aquae Se­ge­tae.

Un au­di­toire nom­breux a as­sis­té à cette pas­sion­nante confé­rence pro­po­sée ven­dre­di 24 mars, à la salle Pierre­Bou­lez, au centre mu­si­cal.

Moingt, sta­tion ther­male

Adeptes des bains, les Ro­mains en­va­his­sant la Gaule ont pro­pa­gé cette pas­sion d’au­tant plus fa­ci­le­ment que notre sous­sol est riche en sources bien­fai­santes pour la san­té. C’est ain­si qu’à Moingt, il y a 2.000 ans, Aquae Se­ge­tae de­ve­nait une pres­ti­gieuse sta­tion ther­male do­tée d’un théâtre de près de 8.000 places.

Se­lon Ca­the­rine Salles, notre sous­sol re­cèle pro­ba­ble­ment des ex­vo­to (ob­jet de re­mer­cie­ment à la suite d’un voeu exau­cé) en terre ou en mé­tal, re­pré­sen­tant les par­ties du corps soi­gnées grâce à l’eau ther­male et à la déesse Se­ge­tae. Se­lon la tra­di­tion ro­maine, l’eau sa­crée, dite « mi­ra­cu­leuse », et l’eau uti­li­sée pour les bains ve­naient de deux sources dif­fé­rentes.

Des bains ou­verts à toutes les classes

Toutes les classes so­ciales fré­quen­taient as­si­dû­ment ces lieux même s’il était pré­fé­rable pour le pè­le­rin­cu­riste d’avoir un es­clave pour sur­veiller son ves­tiaire pen­dant qu’il pra­ti­quait la mus­cu­la­tion, se bai­gnait ou se fai­sait mas­ser…

Ces lieux d’in­tense vie so­ciale at­ti­raient une in­fi­ni­té de dis­trac­tions : jeux du théâtre, ven­deurs de nour­ri­ture, di­seurs de bonne aven­ture… ■

CONFÉ­REN­CIÈRE. Ca­the­rine Salles a sou­li­gné « la ri­chesse ar­chéo­lo­gique ex­traor­di­naire du site ther­mal de Moingt » et a sou­hai­té que « des fouilles per­mettent de re­trou­ver des ex-vo­tos ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.