Les taux de fis­ca­li­té in­chan­gés de­puis 2009

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Est - Jean-Fran­çois Ver­net

Il fut ques­tion de fi­nances, mar­di 28 mars, lors du der­nier conseil municipal. Les taux de la taxe d’ha­bi­ta­tion (9,32 %), la taxe fon­cière (13,04 %) et la taxe fon­cière sur les pro­prié­tés non bâ­ties (38,46 %) res­tent fixes par rap­port à l’an pas­sé suite au vote des élus de la ma­jo­ri­té. « Des taux qui n’ont pas aug­men­té de­puis neuf ans, sa­lue le maire Jean­Pierre Taite. Je vous in­vite à trou­ver dans la Loire une com­mune qui a te­nu les mêmes taux et qui a réus­si à mé­ta­mor­pho­ser la ville comme on l’a fait », a­t­il lan­cé à l’égard des trois élus de « Gé­né­ra­tion Feurs » et des deux du « Ras­sem­ble­ment bleu Ma­rine » qui ont vo­té contre ces taux. En ac­cord sur ce point, ils es­timent qu’il se­rait ju­di­cieux de bais­ser ces taux pour équi­li­brer avec l’aug­men­ta­tion des bases, dé­ci­dée par l’État.

La Poste res­te­ra place de la Boa­te­rie… en par­tie. Une ques­tion orale po­sée en fin de conseil par le groupe Gé­né­ra­tion Feurs a concer­né l’ave­nir du bu­reau de Poste à Feurs.

Le maire a ap­por­té plu­sieurs élé­ments sur ce dos­sier, pro­met­tant la pré­sen­ta­tion d’un pro­jet lors du pro­chain conseil municipal.

« La fon­cière de La poste nous a écrit pour sa­voir si on sou­hai­tait de­ve­nir pro­prié­taire des lo­caux ac­tuels, place de la Boa­te­rie. Nous étu­dions cette pos­si­bi­li­té avec l’ob­jec­tif de conser­ver l’agence pos­tale sur le site ac­tuel, dans des lo­caux ré­no­vés, avec les mêmes condi­tions de tra­vail. En re­vanche, le ser­vice dé­dié au courrier peut être dé­grou­pé. À ce jour, des ca­mions sta­tionnent dans la rue Gam­bet­ta pour ré­cu­pé­rer lettres et co­lis. On ré­flé­chit à la pos­si­bi­li­té de dé­pla­cer cette par­tie, tou­jours à Feurs, mais en ima­gi­nant des condi­tions de li­vrai­son op­ti­mi­sées. » Reste la ques­tion de la banque pos­tale. Le pro­jet com­plet se­ra pré­sen­té aux élus lun­di 15 mai.

Un em­prunt de 1,5 M €. Une dé­ci­sion mo­di­fi­ca­tive a été ap­por­tée mar­di soir au bud­get prin­ci­pal. Une ligne d’em­prunt de 756.653 € était jus­qu’ici ins­crite. Cet em­prunt se­ra fi­na­le­ment de 1,5 M€. Paul Triomphe, ad­joint aux fi­nances, ex­plique que cet em­prunt sur 20 ans re­pré­sente « une op­por­tu­ni­té au re­gard du taux de 1,35 % his­to­ri­que­ment bas ac­tuel­le­ment pra­ti­qué pour les col­lec­ti­vi­tés ». Le maire veut pro­fi­ter de cet ar­gent pour deux dos­siers d’en­ver­gure que va me­ner la mu­ni­ci­pa­li­té dans les pro­chains mois : les re­qua­li­fi­ca­tions de la rue Mer­cière et de la rue de la Loire. « Il va fal­loir mettre de l’ar­gent pour ra­che­ter des sur­faces com­mer­ciales des­ti­nées à la re­vente rue Mer­cière et pour as­su­rer un em­bel­lis­se­ment de qua­li­té rue de la Loire », a ré­su­mé l’édile fo­ré­zien. ■

Un pro­jet bien­tôt pré­sen­té aux élus pour la Poste

AVE­NIR. La Poste res­te­ra en par­tie place de la Boa­te­rie ; seul le ser­vice courrier pour­rait dé­mé­na­ger, tout en res­tant à Feurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.