Drôles d’hy­brides au mu­sée

Ex­po­si­tion

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Par Ici Les Sorties - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Voi­ci une ex­po­si­tion tem­po­raire que le fan­tasque col­lec­tion­neur Jean-Bap­tiste d’Allard n’au­rait pas re­niée. Chi­mères, être hy­brides et fan­tas­tiques, est vi­sible jus­qu’au 1er oc­tobre au mu­sée d’Allard de Mont­bri­son.

Son ca­bi­net d’his­toire na­tu­relle et de cu­rio­si­tés peut au­jourd’hui en té­moi­gner, JeanBap­tiste d’Allard ai­mait les ob­jets étranges, fruits de l’ima­gi­naire de l’Homme. Il n’au­rait sans doute pas re­nié l’ex­po­si­tion tem­po­raire ac­tuel­le­ment vi­sible au pre­mier étage du mu­sée épo­nyme, Chi­mères, êtres hy­brides et fan­tas­tiques.

De salle en salle, le vi­si­teur dé­couvre des créa­tions d’une grande diversité. Cer­taines d’entre elles, à l’image de ce frag­ment de sar­co­phage (da­té de 200 ans avant J.­C.) ont tra­ver­sé le temps. On dis­tingue le des­sin d’Isis, une déesse au corps de femme et aux ailes dé­ployées. Les my­tho­lo­gies an­tiques de la Mé­di­ter­ra­née offrent de nom­breux ré­cits au sein des­quels les dieux sont re­pré­sen­tés en un mé­lange de formes ani­males avec le corps hu­main. La sculp­ ture de bronze re­pré­sen­tant Thé­sée com­bat­tant le Mi­no­taure (d’An­toine­Louis Ba­ryle, 1843 et prê­tée par le mu­sée du Louvre), monstre mi­homme, mi­tau­reau, est un autre exemple de ce phé­no­mène my­tho­lo­gique.

Mais la for­ma­tion d’êtres hy­brides n’est pas propre au bas­sin mé­di­ter­ra­néen. De ma­gni­fiques sta­tues à l’ef­fi­gie de di­vi­ni­tés en pro­ve­nance d’Asie en­ri­chissent cette ex­po­si­tion qui offre éga­le­ment des oeuvres plus contem­po­raines, qui ne pré­sentent pas de ca­rac­tère re­li­gieux. Le sculp­teur Jean Fon­taine, le bien nom­mé, s’amuse avec les ani­maux. Il pré­sente deux de ses oeuvres très lu­diques. Elle est ca­mé­léon, re­pré­sente un corps de femme as­sise en po­si­tion foe­tale to­ta­le­ment gris avec une tête et des « bras » de ca­mé­léon aux cou­leurs psy­ché­dé­liques. L’ar­tiste contem­po­rain ex­pose éga­le­ment Pince sans rire, mé­lange d’un corps hu­main et d’une grosse pince de ho­mard re­pré­sen­tant la tête de cette étrange créa­ture hy­bride.

En face d’une in­fime par­tie de la col­lec­tion du ca­bi­net de cu­rio­si­tés de Jean­Bap­tiste d’Allard, trône l’une des pièces les plus in­tri­gantes de l’ex­po­si­tion : Mis­fit. Cette oeuvre de Tho­mas Grun­feld, prê­tée par le Fonds ré­gio­nal d’art contem­po­rain (Frac) de Lorraine, est le ré­sul­tat d’un tra­vail de taxi­der­mie et de « col­lage » d’ani­maux, of­frant aux vi­si­teurs la pos­si­bi­li­té de contem­pler une bête à la tête de fox­ter­rier, aux pattes avant de biche et au pos­té­rieur de re­nard. Pour le moins trou­blant, même s’il fait face au veau à deux têtes et à la tor­tue à cinq pattes à la tête de ham­ster de Jean­Bap­tiste d’Allard.

Les encres sur pa­pier de Fran­çois­Xa­vier Noir illus­trant L’arbre aux chi­mères ou Bel­lé­pho­ron ter­ras­sant la Chi­mère au corps de lion dont la queue est un ser­pent valent le coup d’oeil, tout comme la pein­ture d’An­toine Vey­ron La Croix, ima­gi­nant la Jo­conde comme vous ne l’avez ja­mais vue avec Car­na­val chez Mo­na Li­sa.

Ana­to­mie d’une chi­mère, une oeuvre de 2 m 15

Im­pos­sible de ne pas ci­ter l’oeuvre réa­li­sée par Pas­cal Mar­quilly et Fran­çois Andes, Ana­to­mie d’une chi­mère, re­pré­sen­tant une oeuvre de 2 m 15 de haut sur trois vo­lets, cha­cun com­po­sé de trois rec­tangles de pa­pier sur les­quels des des­sins d’une in­fi­nie pré­ci­sion ont été dé­cou­pés au la­ser. Il a fal­lu deux mois de tra­vail en ré­si­dence au Concept, l’école d’art du Ca­lai­sis.

En une heure, le vi­si­teur a l’oc­ca­sion de s’of­frir une vi­site à plu­sieurs en­trées de lec­tures, ac­ces­sible à un pu­blic fa­mi­lial, mixant plu­sieurs gé­né­ra­tions et plu­sieurs styles ar­tis­tiques. Une ex­po­si­tion hy­bride, en somme… ■

DIVERSITÉ. Pince-sans-rire est ex­po­sé au mi­lieu d’une di­zaine de ta­bleaux en lien avec le thème des chi­mères.

DÉ­LI­RANT. Jean Fon­taine pré­sente Elle est ca­mé­léon.

LOUVRE. Le mu­sée pa­ri­sien a prê­té une sta­tue du Mi­no­taure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.