Les com­mer­çants po­si­tivent

L’as­so­cia­tion des com­mer­çants a fait le point

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison -

Les com­mer­çants de l’as­so­cia­tion Mont­bri­son Mes Boutik’ont te­nu leur as­sem­blée gé­né­rale au Rex jeu­di 30 mars de­vant un par­terre d’adhé­rents ré­duit.

Le pré­sident de Mont­bri­son Mes Boutik’, Guy Poyade, et la vi­ce­pré­si­dente, Co­lette Bou­lin, ont mis l’ac­cent sur « l’an­née dy­na­mique » que de­vrait être 2017, sou­hai­tant que l’as­so­cia­tion soit un lieu d’échanges et de ré­flexions sur la vie com­mer­ciale en centre­ville. Si le nombre de bou­tiques a di­mi­nué de­puis deux ans, tous es­pèrent ne pas avoir à consta­ter une dé­ser­ti­fi­ca­tion crois­sante du centre­ville au pro­fit des zones pé­ri­phé­riques et d’autres moyens d’achat.

Des so­lu­tions pour re­vi­ta­li­ser le centre

Se­lon les di­ri­geants de Mont­bri­son Mes Boutik’, la so­lu­tion passe par la ca­pa­ci­té à « sa­voir se re­grou­per et mettre des ac­tions com­munes et in­di­vi­duelles en place pour pou­voir conti­nuer d’at­ti­rer cette clien­tèle de­ve­nue ul­tra au­to­nome et cap­ti­vée par l’écran ». Les adhé­rents en­tendent donc me­ner avec ef­fi­ca­ci­té leurs dif­fé­rentes ac­tions, éva­luer et ap­pro­fon­dir l’offre com­mer­ciale, lut­ter contre la fer­me­ture de bou­tiques du sec­teur et re­vi­ta­li­ser ain­si l’en­semble du centre­ville.

Cô­té or­ga­ni­sa­tion, le bu­ reau de 2017 reste in­chan­gé par rap­port à 2016. Une com­mis­sion « ani­ma­tion » de huit per­sonnes a été in­té­grée dans la mise en place de pro­jets.

Après les « ra­tés » de 2016 (an­nu­la­tion du sa­lon du bon­heur, ven­dre­dis de l’été peu re­layés) place aux ma­ni­fes­ta­tions réus­sies comme l’ac­cueil des nou­veaux com­mer­çants, le dé­fi­lé de mode (qui a réuni 400 spec­ta­teurs cette an­née) ou la jour­née pri­vi­lège en par­te­na­riat avec des ra­dios lo­cales.

Une inau­gu­ra­tion des tra­vaux

L’as­so­cia­tion pro­pose par ailleurs d’inau­gu­rer la fin des tra­vaux dans les rues du centre­ville, ac­tuel­le­ment en chan­tier, lors d’un mo­ment fes­tif et con­ vi­vial. In­sis­tant sur le ca­rac­tère in­évi­table de ces chan­tiers, Guy Poyade et Co­lette Bou­lin ont pré­fé­ré po­si­ti­ver : « l’en­com­bre­ment est bel et bien né­ces­saire pour em­bel­lir le pa­tri­moine com­mer­çant de la ville ».

Les com­mer­çants adhé­rents re­ce­vront pro­chai­ne­ment une vi­tro­pha­nie 2017 de l’as­so­cia­tion (au­to­col­lant pour les vi­trines) preuve de leur adhé­sion et qui re­pré­sen­te­ra un gage de confiance et de ras­sem­ble­ment.

Sta­tion­ne­ment, sé­cu­ri­té et pro­pre­té

À la fin de l’as­sem­blée gé­né­rale, le maire Ch­ris­tophe Ba­zile est re­ve­nu sur les dif­fi­cul­tés de sta­tion­ne­ment, in­di­quant que 200 places de par­king avaient été créées et que d’autres étaient en­vi­sa­gées. Conscient des désa­gré­ments liés aux tra­vaux, il a rap­pe­lé « leur évi­dente né­ces­si­té pour cette ville qui mé­rite d’être en­core plus at­trac­tive ». In­ter­ro­gé sur les pro­blèmes d’in­sé­cu­ri­té et d’in­sa­lu­bri­té (ex­cré­ments de chien no­tam­ment), il a ex­pli­qué qu’in­ter­dire l’ac­cès à une per­sonne consi­dé­rée comme « dé­ran­geante » n’est qu’une fa­çon de « dé­lo­ca­li­ser » le pro­blème, d’où sa pro­po­si­tion de mise en place d’un ac­com­pa­gne­ment édu­ca­tif, so­cial et mu­ni­ci­pal avec un rap­pel à la loi et une convo­ca­tion en mai­rie. ■

SACS ET PARAPLUIES. La vice-pré­si­dente Co­lette Bou­lin et le pré­sident Guy Poyade ont pré­sen­té les ac­ces­soires 2017 flo­qués « Mont­bri­son, ville pas­sion ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.