Touche pas à mon ca­pi­taine

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Sports - Pierre-Oli­vier Vé­rot

On peut pen­ser ce que l’on veut de la ré­mu­né­ra­tion des foot­bal­leurs, comme celle d’autres spor­tifs de haut ni­veau. Il est lé­gi­time de la trou­ver dis­pro­por­tion­née à la pé­ni­bi­li­té de la tâche et à la ré­tri­bu­tion moyenne de ceux qui viennent les ac­cla­mer. Mais nous vi­vons dans un sys­tème où le ta­lent peut se payer très cher et où la concur­rence fait grim­per les ta­rifs. Alors, lire que Loïc Per­rin se sent dé­con­si­dé­ré par la po­li­tique sa­la­riale de son club de tou­jours peut heur­ter, alors que ses émo­lu­ments sont plus que confor­tables. Mais le plus cho­quant dans cette af­faire, c’est que le ca­pi­taine de route et lea­der tech­nique de la for­ma­tion de Ch­ris­tophe Gal­tier soit conduit à mé­dia­ti­ser l’af­faire au-de­là des bu­reaux du siège du club. Que la pa­role qui lui a été don­née ne soit vi­si­ble­ment pas to­ta­le­ment res­pec­tée. Et que sa fi­dé­li­té et sa ré­gu­la­ri­té ne soient pas da­van­tage consi­dé­rées, en com­pa­rai­son de sa­laires éga­le­ment très éle­vés don­nés à des joueurs dont la contri­bu­tion aux ré­sul­tats du club est beau­coup plus aléa­toire. De­puis plu­sieurs sai­sons, la qua­li­té prin­ci­pale de bien des re­crues est d’être en fin de contrat. L’idée est de ne pas payer d’in­dem­ni­té de transfert au club quit­té. De ce fait, les joueurs qui se trouvent dans cette si­tua­tion sont sou­vent très cour­ti­sés. Et ob­tiennent, outre le ver­se­ment d’une prime à la si­gna­ture, un sa­laire bien su­pé­rieur à ce­lui que leur ta­lent jus­ti­fie­rait. Et voi­là comment on se re­trouve avec un ef­fec­tif com­po­sé de joueurs moyens à la ré­mu­né­ra­tion im­por­tante.

On conseille­ra donc aux di­ri­geants de ré­gler ra­pi­de­ment ce mal­en­con­treux li­tige sous peine de se mettre dé­fi­ni­ti­ve­ment à dos un pu­blic dé­jà las­sé du pauvre spec­tacle de ces der­nières sai­sons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.