Ar­rêt sur image

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping -

Dé­tour­ner les yeux. Le geste est fa­cile, simple, un brin culpa­bi­li­sant mais si vite ou­blié. Le quo­ti­dien nous as­pire et nous berce. Mo­der­ni­té, tran­quilli­té, confort, re­lèguent ha­bi­le­ment drames, hos­ti­li­tés, bou­che­ries aux méandres de l’in­cons­cience, trop loin­tains pour sus­ci­ter la moindre in­di­gna­tion. Les mi­grants se noient en Mé­di­ter­ra­née quand nous pla­ni­fions nos va­cances d’été. At­taques en Irak, mas­sacres sy­riens : les bi­lans, dans les mé­dias, tombent à l’image des ré­sul­tats spor­tifs, en trois mots la­pi­daires. Quand une pho­to, ré­gu­liè­re­ment, ré­veille les consciences. La der­nière en date ? Le cli­ché des « En­fants d’As­sad » pu­blié jeu­di 6 avril en Une de Li­bé­ra­tion après l’at­taque du village re­belle de Khan Chei­khoun au gaz sa­rin par l’ar­mée de Ba­char El As­sad (at­taque qui a fait au moins 86 morts dont 27 en­fants). « In­digne, hon­teux, ignoble, à vo­mir » se sont in­sur­gés les lec­teurs, pes­tant contre… le choix éditorial de la ré­dac­tion ac­cu­sée d’ir­res­pect en­vers les vic­times. Ir­res­pect ? Sommes-nous res­pec­tueux quand nous ava­lons notre plat de spa­ghet­tis de­vant le JT du soir, plus in­té­res­sés par la sortie ci­né de la se­maine que par les an­nonces de tor­ture en Tchét­ché­nie ? Il est des vé­ri­tés qui mé­ritent d’être ex­po­sées. Le choc, au moins, ap­pelle une ré­ac­tion. Li­bé­ra­tion, jeu­di, fai­sait le constat et l’aveu de son im­puis­sance. Pour­tant, nous, masses anonymes et si­len­cieuses, avons notre part de res­pon­sa­bi­li­té. Dans l’ac­cueil ré­ser­vé aux ré­fu­giés fuyant l’hor­reur. Dans le choix de nos di­ri­geants et de leurs po­li­tiques in­ter­na­tio­nales. L’hy­po­cri­sie n’est pas une fa­ta­li­té. La honte non plus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.