Les nui­sances so­nores pas­sées au crible

Une cam­pagne de mesures est réa­li­sée le long de plu­sieurs axes dé­par­te­men­taux fré­quen­tés

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale L'actu - Au­ré­lie Mar­cha­dier et Jean-Fran­çois Ver­net

Le Dé­par­te­ment de la Loire s’est en­ga­gé dans la lutte contre les nui­sances so­nores le long des routes dont il est ges­tion­naire. Pour af­fi­ner la car­to­gra­phie des points noirs, des mesures sont en cours de réa­li­sa­tion, ma­jo­ri­tai­re­ment dans le sud de la Loire, entre les ag­glo­mé­ra­tions mont­bri­son­naise et stéphanoise.

Au Conseil dé­par­te­men­tal de la Loire, on ne ba­dine pas avec la san­té pu­blique. Avec l’aug­men­ta­tion du nombre de dé­pla­ce­ments en voi­ture, le bruit est de­ve­nu un pro­blème ma­jeur pour la po­pu­la­tion ha­bi­tant le long des routes. Face à ce constat, le Dé­par­te­ment n’a pas fait la sourde oreille en lan­çant en 2012 un Plan de pré­ven­tion du bruit dans l’en­vi­ron­ne­ment (PPBE) sur les axes les plus fré­quen­tés dont il est ges­tion­naire. 70 points noirs avaient été re­pé­rés sur 30 km de voies re­ce­vant plus de 16.400 vé­hi­cules par jour, soit plus de 6 mil­lions par an.

700 mesures en fa­çades

Une se­conde phase vient de dé­bu­ter sur les routes dé­par­te­men­tales qui sup­portent un tra­fic de 3 à 6 mil­lions de vé­hi­cules par an, soit une moyenne quo­ti­dienne de 8.200 à 16.400 vé­hi­cules. Vingt­quatre tron­çons sont re­cen­sés, soit 222 km de voies sur les­quelles 700 mesures vont être réa­li­sées. L’ag­glo­mé­ra­tion mont­bri­son­naise est di­rec­te­ment concer­née par cette nou­velle étude. Dans les se­maines à venir, des tech­ni­ciens vont ins­tal­ler des so­no­mètres en fa­çade d’ha­bi­ta­tions si­tuées au bord de la RD 8, re­liant Mont­bri­son à Boën­sur­Li­gnon dans un sens et à SaintJust­Saint­Ram­bert en pas­sant par Saint­Ro­main­le­Puy, Su­ryle­Com­tal et Bon­son, dans l’autre. L’ob­jec­tif est de vé­ri­fier d’éven­tuels dé­pas­se­ments des seuils ré­gle­men­taires.

La même dé­marche se­ra ef­fec­tuée sur l’échan­geur entre Moingt et Sa­vi­gneux (RD 204) et sur la RD 496 qui mène de Sa­vi­gneux à Mon­trond­les­Bains. La RD 1089 qui re­lie Feurs à An­dré­zieux en tra­ver­sant Mon­trond­ les­Bains, ab­sorbe éga­le­ment un tra­fic im­por­tant. De quoi im­pac­ter l’en­vi­ron­ne­ment so­nore. « Après un tra­vail de car­to­gra­phie plu­tôt théo­rique qui a dé­jà été réa­li­sé, ces mesures vont nous per­mettre d’af­fi­ner nos don­nées », ex­plique le conseiller dé­par­te­men­tal Jé­ré­mie La­croix, vice­pré­sident en charge de l’en­vi­ron­ne­ment.

Après ces éva­lua­tions et en fonc­tion des ré­sul­tats, dès l’au­tomne, de nou­veaux tests se­ront réa­li­sés, cette fois di­rec­te­ment au do­mi­cile des ha­bi­tants. Plus de 500 mesures pour­ront alors être ef­fec­tuées dans les deux ans. « Le but se­ra d’al­ler plus loin dans la dé­marche. Il fau­dra pou­voir en­trer chez les gens et po­ser des ap­pa­reils dans les mai­sons du­rant plu­sieurs heures, fe­nêtres fer­mées, afin de consta­ter l’im­pact du bruit au coeur même de l’ha­bi­tat. Mais ce­la ne pour­ra se faire qu’avec l’ac­cord des ha­bi­tants, in­siste l’élu, qui s’at­tend à cer­taines ré­ti­cences. On de­vra donc leur ex­pli­quer l’in­té­rêt de telles mesures et les dis­po­si­tifs d’ac­com­pa­gne­ment aux­quels ils pour­ront pré­tendre en cas de dé­pas­se­ment des seuils. Der­rière cette ac­tion, l’idée est bien de voir ce qu’on peut mettre en place pour pro­té­ger la po­pu­la­tion. »

Ci­bler les points noirs

C’est bien là en ef­fet tout l’en­jeu du plan de pré­ven­tion : ci­bler les points noirs pour pro­po­ser des so­lu­tions afin de ré­sor­ber ou li­mi­ter les ni­veaux so­nores. Po­si­tion­ne­ment d’écrans acous­tiques, type murs an­ti­bruit, pose de re­vê­te­ments rou­tiers moins bruyants mais aus­si tra­vaux au ni­veau des ha­bi­ta­tions elles­mêmes… « Il est pos­sible d’amé­lio­rer les lo­ge­ments contre le bruit, tout en agis­sant en pa­ral­lèle pour une meilleure per­for­mance éner­gé­tique. On peut re­gar­der l’ha­bi­tat dans son en­semble », note l’élu, qui rap­pelle que plu­sieurs dis­po­si­tifs d’ac­com­pa­gne­ment existent comme Ré­nov’Ac­tions 42, les aides de l’Ademe ou de cer­taines col­lec­ti­vi­tés… Et d’ap­pe­ler les com­munes « tou­chées par ce pro­blème du bruit » à être « par­ties pre­nantes. Il faut qu’elles nous aident à ac­com­pa­gner les pro­prié­taires. On ne fe­ra pas de mi­racle. On ne va pas tout ré­soudre en met­tant des gens dans des boîtes en co­ton mais, en­semble, on ar­ri­ve­ra à amé­lio­rer la si­tua­tion par rap­port à l’im­pact du bruit sur l’en­vi­ron­ne­ment, es­time l’élu. On a la chance et l’op­por­tu­ni­té de le faire. Il faut la sai­sir ». ■

« On ne va pas tout ré­soudre en met­tant des gens dans des boîtes en co­ton, mais, en­semble, on ar­ri­ve­ra à amé­lio­rer la si­tua­tion. » JÉ­RÉ­MIE LA­CROIX. Vice-pré­sident du Dé­par­te­ment.

CAR­TO­GRA­PHIE. La RD 8, qui re­lie Sury-le-Com­tal à Mont­bri­son, fait par­tie des 222 km de voies sur les­quelles des mesures vont être réa­li­sées afin de consta­ter d’éven­tuels dé­pas­se­ments de seuils ré­gle­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.