« La ru­ra­li­té, la grande ou­bliée »

So­phie Ro­bert por­te­ra le mes­sage du Front na­tio­nal

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale L'actu - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

La se­cré­taire dé­par­te­men­tale du Front na­tio­nal re­pré­sen­te­ra son par­ti dans la sixième cir­cons­crip­tion lors des pro­chaines élec­tions lé­gis­la­tives, les 11 et 18 juin.

Le Front na­tio­nal a fait d’une pierre six coups, lun­di 10 avril au ma­tin, en pré­sen­tant ses six can­di­dats aux élec­tions lé­gis­la­tives, au sein même de son bu­reau li­gé­rien, à Saint­Étienne.

« Si on laisse la politique aux vieux ba­rons, rien ne va chan­ger »

La se­cré­taire dé­par­te­men­tale du par­ti de Ma­rine Le Pen, So­phie Ro­bert, a ani­mé la confé­rence avant d’an­non­cer sa can­di­da­ture, la troi­sième de rang, dans la sixième cir­cons­crip­tion de la Loire, les di­manches 11 et 18 juin. « Nos ac­tions sont tour­nées vers la cam­pagne pré­si­den­tielle, mais il est im­por­tant de pré­sen­ter les can­di­dats qui vont re­pré­sen­ter Ma­rine au len­de­main de son élec­tion », an­ti­cipe So­phie Ro­bert. La conseillère ré­gio­nale et conseillère mu­ni­ci­pale d’op­po­si­tion à Feurs, qui avait réa­li­sé 20,10 % en 2012, am­bi­tionne car­ré­ment d’en­voyer les six can­di­dats fron­tistes à l’as­sem­blée na­tio­nale en juin pro­chain.

« Les Fran­çais veulent du chan­ge­ment »

Pour sa part, l’élue fo­ré­zienne, à la tête du FN Loire de­puis cinq ans, a ces­sé de tra­vailler pour « consa­crer tout [son] temps à la politique. Je suis très at­ta­chée à notre cir­cons­crip­tion, ma­jo­ri­tai­re­ment ru­rale et à ses pro­blé­ma­tiques qui de­vien­ nent graves. La ru­ra­li­té, c’est la grande ou­bliée des po­li­tiques na­tio­nales, juge­t­elle. Je veux me battre pour avoir des hô­pi­taux de cam­pagne, des ser­vices pu­blics pré­sents, des agri­cul­teurs qui puissent vivre de leur tra­vail », ré­sume la can­di­date fron­tiste.

Plus lar­ge­ment, la res­pon­sable li­gé­rienne du par­ti à la flamme en­tend faire bar­rage « aux vieux ba­rons de la politique. Si on leur laisse la place, rien ne va chan­ger. Or, sur le ter­rain, on voit bien que les Fran­çais at­tendent du chan­ge­ment. » Ce type de chan­ge­ment là ? Ré­ponse les 11 et 18 juin… ■

TIR GROU­PÉ. So­phie Ro­bert (au centre) a pré­sen­té les six can­di­dats fron­tistes aux lé­gis­la­tives. Sur le point d’ac­cou­cher, la can­di­date de la 3e cir­cons­crip­tion Isa­belle Sur­ply n’était pas pré­sente.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.