Des té­moi­gnages de mi­grants poi­gnants

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays D'astrée Vie Locale -

La MJC du Pays d’As­trée or­ga­ni­sait sa troi­sième soi­rée « Ci­toyens du monde », jeu­di 6 avril. Des de­man­deurs d’asile ont té­moi­gné de leur quo­ti­dien à Boën­sur­Li­gnon.

Des che­mins de vie chao­tiques

Après avoir pro­po­sé au ci­né­ma l’En­tract la dif­fu­sion du film Un paese di Ca­la­bria, qui montre com­ment un village de Ca­labre aban­don­né par ses ha­bi­tants est en train de re­vivre grâce à l’ar­ri­vée de mi­grants, la MJC a dif­fu­sé le film do­cu­men­taire Bien­ve­nue au Re­fu­gis­tan. La pa­role a en­suite été don­née à Na­bi­la, Mi­le­na, Jules, trois per­sonnes qui sont ar­ri­vées dans la com­ mune et qui ont sé­jour­né au centre Pierre­Val­do.

Na­bi­la, Al­gé­rienne, a été for­cée de quit­ter son pays ; elle se sou­vient de la date à la­quelle on lui a an­non­cé qu’elle de­vait re­joindre Boën alors qu’elle se trou­vait à Lyon et que ses en­fants étaient sco­la­ri­sés.

Mi­le­na est res­tée trois ans avec ses proches au centre Pierre­Val­do ; une deuxième fa­mille. Elle se sou­vient de sa ren­contre avec une bé­né­vole du col­lec­tif qui lui a pro­po­sé d’in­té­grer l’or­chestre de Boën, ayant ap­pris sa maî­trise du vio­lon. Elle ne manque au­jourd’hui au­cune ré­pé­ti­tion ni au­cun concert.

Jules est in­gé­nieur élec­tro­mé­ca­ni­cien. Il a dû quit­ter la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go en 2014. « J’avais une vie normale comme vous, per­sonne n’ai­me­rait vivre loin de sa fa­mille ». ■

CI­TOYENS. Ch­ris­tine Se­gre­to, membre du col­lec­tif, a ac­cueilli le pu­blic et don­né la pa­role à Jules, Na­bi­la, Mi­le­na et Ma­rianne Amo­rel­li, chef de ser­vice de Pierre-Val­do. Au­jourd’hui le centre compte 200 per­sonnes en­vi­ron, 70 en­fants sont sco­la­ri­sés de la ma­ter­nelle au ly­cée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.