Pas de sai­son pour les cham­pi­gnons

Même au prin­temps, le grou­pe­ment my­co­lo­gique s’adonne à la cueillette de cham­pi­gnons

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Est L'actu - Jean-Mi­chel Daf­faud

Même si le prin­temps n’est pas a prio­ri la sai­son des cham­pi­gnons, les my­co­logues fo­ré­ziens sont prêts à cou­rir les fo­rêts pour y cueillir une belle fri­cas­sée.

«On fait quelques sor­ties au prin­temps dans les Monts du Fo­rez car on y trouve quelques es­pèces comme les mo­rilles et les hy­dro­phores de mars », sou­ligne Jean­Fran­çois Tran­chant, le pré­sident du Grou­pe­ment my­co­lo­gique et bo­ta­nique de Feurs.

Mar­di 11 avril au ma­tin, une dou­zaine d’adhé­rents réu­nis sur le par­king de l’hip­po­drome ont pris la route en di­rec­tion de Saint­Jean­So­ley­mieux pour une sortie d’une jour­née agré­men­tée d’un so­lide casse­croûte, « car la marche en al­ti­tude, ça creuse », pré­cisent cer­tains cueilleurs.

La convi­via­li­té ras­semble tous ces ama­teurs de cham­pi­gnons, qui se pré­sentent avant tout comme des amou­reux de la na­ ture et de sor­ties au grand air. Une convi­via­li­té qui se ma­ni­feste aus­si à l’égard des autres pro­me­neurs en fo­rêt. « À l’au­tomne, je prends contact avec les pré­si­dents des so­cié­tés de chas­seurs pour évi­ter d’al­ler dans les bois les jours de bat­tue. Et il y a beau­coup de com­pré­hen­sion de part et d’autre pour que nous pro­fi­tions tous au mieux de ces jour­nées en fo­rêt », sou­ligne Jean­Fran­çois Tran­chant. Pour se dé­pla­cer, les my­co­logues en herbe pra­tiquent le co­voi­tu­rage jusque sur les lieux de cueillette. Des ter­rains de jeux gar­dés bien se­crets, en bons ama­teurs de cham­pi­gnons.

Les Monts du Fo­rez, les Bois noirs, le Pi­lat…

« C’est notre deuxième sortie de prin­temps et on es­père bien trou­ver de quoi faire une belle fri­cas­sée de mo­rilles. On les trouve au­tant sous les bois de feuillus que sous les co­ni­fères. Mais il faut les lais­ser sé­cher car elles sont toxiques lors­qu’elles sont fraîches. Il faut en­suite les ré­hy­dra­ter et les cui­si­ner à la crème pour qu’elles re­trouvent toute leur sa­veur », an­nonce le pré­sident, en fin gour­met.

Le grou­pe­ment my­co­lo­gique ras­semble 81 adhé­rents et or­ga­nise la ma­jeure par­tie de ses sor­ties en au­tomne, « sur­tout dans les Monts du Fo­rez, au­des­sus de Mont­bri­son, vers la Loge des gardes et les Bois noirs, au­des­sus de Saint­Jus­ten­Che­va­let. Nous al­lons aus­si dans les Monts du Lyon­nais et par­fois dans le Pi­lat, même si notre ré­colte est li­mi­tée par le manque d’al­ti­tude », pré­cise Jean­Fran­çois Tran­chant, in­ta­ris­sable sur sa pas­sion. Mais il est temps de par­tir… Chouxe, le ma­gni­fique la­bra­dor d’un my­co­logue, éga­le­ment mas­cotte du groupe, com­mence à s’im­pa­tien­ter… ■

Une ac­ti­vi­té au­tom­nale qui peut aus­si se pra­ti­quer au prin­temps

CUEILLETTE. Les adhé­rents du groupe au dé­part de la sortie à Saint-Jean-So­ley­mieux, mar­di 11 avril au ma­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.