D’ici, trente mil­lions d’an­nées...

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale L'actu -

... vous contemplent. Le sen­tier de Mon­cla­ret, à Saint-Georges-Hau­te­ville, offre une plon­gée dans trente mil­lions d’an­nées d’his­toire géo­lo­gique, cli­ma­tique, ani­ma­lière… en l’es­pace d’une tren­taine de mi­nutes et offre un ma­gni­fique panorama sur la plaine du Fo­rez. Ver­ti­gi­neux.

Fer­mez les yeux, ima­gi­nez des cro­co­diles dans le ma­ri­got de la plaine du Fo­rez et des es­paces ani­males au­jourd’hui dis­pa­rues qui luttent pour trou­ver leur nour­ri­ture et se battent pour sur­vivre…

Main­te­nant ou­vrez les yeux et soyez pru­dents, vous êtes à 600 m d’al­ti­tude, au som­met du sen­tier du Mon­cla­ret, un af­fleu­re­ment ba­sal­tique qui abrite l’un des quelque 104 pics de ba­salte re­cen­sés dans l’uni­vers de gra­nite du Fo­rez lors de l’in­ven­taire du pa­tri­moine géo­lo­gique en Rhône­Alpes, dres­sé à par­tir de 2009. Sur ce site qui abrite une car­rière, l’ex­ploi­ta­tion de la pierre (130.000 tonnes de ba­salte sont ex­traites chaque an­née par la so­cié­té Tho­masSo­gra­ma, N.D.L.R.) a ré­vé­lé une im­mense ri­chesse géo­lo­gique et flo­rale ma­té­ria­li­sée sur un par­cours de 2,4 km. En une tren­taine de mi­nutes d’as­cen­sion, les pro­me­neurs re­montent jus­qu’à trente mil­lions d’an­nées. La ba­lade est ja­lon­née par huit pan­neaux pé­da­go­giques et trois tables de lec­ture qui ren­seignent sur la géo­lo­gie, l’ex­ploi­ta­tion de la pierre et l’ins­tal­la­tion de la flore dans des condi­tions dif­fi­ciles.

La pre­mière chose qui frappe le vi­si­teur, c’est la roche, un ba­salte mê­lé à des pé­pé­rites, avec une car­rière qui per­met des ob­ser­va­tions géo­lo­giques sur les dif­fé­rentes strates de sé­di­ments. Mais le Mont­cla­ret est aus­si un es­pace bo­ta­nique re­mar­quable. Le lis mar­ta­gon y est ex­cep­tion­nel­le­ment pré­sent à cette al­ti­tude, tout comme la pul­sa­tile rouge, des es­pèces pro­té­gées en Au­vergne et Rhône­Alpes, ou en­core l’oeillet des Char­treux et l’or­chis brû­lé. Grâce aux pe­louses sèches et aux li­chens, les fleurs ont re­trou­vé un em­bryon de sol pro­pice à leur pousse. L’équi­libre est fra­gile mais pro­té­gé par le Dé­par­te­ment de la Loire et la Ré­gion Au­vergne­Rhô­neAlpes. ■

MON­CLA­RET. Des pan­neaux ex­pliquent aux vi­si­teurs les en­jeux éco­no­miques et éco­lo­giques du site.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.