Un Mont­bri­son­nais échappe au cour­roux du ba­ron des Adrets Du Tron­chet, sau­vé par sa belle-soeur

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison Vivre Sa Ville -

Se­cré­taire de la reine Ca­the­rine de Mé­di­cis et tré­so­rier du Fo­rez, Étienne Du Tron­chet, écri­vain du XVIe siècle, est par­fois qua­li­fié de « Ron­sard mont­bri­son­nais ». Même si une pe­tite rue près du châ­teau La­chèze porte son nom, il reste as­sez mé­con­nu dans sa ville na­tale.

Poète for­mé au la­tin et à l’ita­lien, do­té d’une plume ha­bile, Étienne Du Tron­chet se fait au­teur de dis­cours, de lettres, de vers, et aus­si tra­duc­teur de Pé­trarque et Ca­ton.

Se­cré­taire du sei­gneur de Saint­An­dré puis de son fils, il est au coeur de l’ac­tua­li­té du XVIe siècle et use de sa di­plo­ma­tie dans un temps où la France guer­roie avec Charles Quint. Las de cette vie d’er­rance, il se re­tire dans sa métairie du Ga­sillan à Saint­Georges­Haute­Ville, et par la grâce de son maître de­vient tré­so­rier et re­ce­veur du do­maine de Fo­rez.

Là, son des­tin haut pla­cé manque de tour­ner court quand le 13 juillet 1562 le san­gui­naire ba­ron des Adrets s’em­pare de Mont­bri­son et y mas­sacre plus de 800 per­sonnes. Étienne Du Tron­chet, pro­mis comme d’autres pri­son­niers à vol­ti­ger par­des­sus la tour du châ­teau, y échappe de jus­tesse grâce, dit­il, à l’in­ter­ces­sion de sa belle­soeur. Une dame qui de­vait être fort belle !

Mal­gré ses ac­ti­vi­tés de haut rang et le suc­cès de ses écrits, il est un désar­gen­té chro­nique sou­vent re­cher­ché par des créan­ciers. Il dit avoir « plus d’af­faires sur le dos que d’es­cus en la caisse ! » Et pour échap­per à l’in­évi­table dé­nue­ment, à près de 60 ans, il aban­donne fa­mille et Ga­sillan pour re­de­ve­nir se­cré­taire de la reine. À ce titre, il vit une di­zaine d’an­nées à Rome où la mort le rat­trape vers 1580. ■

« Plus d’af­faires sur le dos que d’es­cus en la caisse ! »

UN DES­TIN. Eminent poète, se­cré­taire de la reine, tré­so­rier du Fo­rez, une des­ti­née aus­si brillante que désar­gen­tée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.