Comment se dire adieu ?

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Sports - Pierre-Oli­vier Vé­rot

Ch­ris­tophe Gal­tier et l’ASSE, ce se­rait donc presque fi­ni. C’est-ce que croient sa­voir des mé­dias gé­né­ra­le­ment bien in­for­més comme L’Équipe ou RMC. Le coach crain­drait « l’an­née de trop ». On se­rait ten­té de dire qu’elle a dé­jà été ac­com­plie…, peut-être même de­puis deux sai­sons. Le pro­fond en­nui s’est en ef­fet beau­coup trop souvent in­vi­té dans les tra­vées de Geof­froy-Gui­chard et on a fré­quem­ment eu l’im­pres­sion que l’en­traî­neur sté­pha­nois ne trou­vait pas les clés pour sor­tir son équipe de la tor­peur dans la­quelle elle s’en­fer­mait en même temps qu’elle las­sait son fi­dèle pu­blic. Il n’est pas illo­gique que la fin d’un cycle s’an­nonce tant la lon­gé­vi­té du tech­ni­cien sur le banc sté­pha­nois a été re­mar­quable. On ne pour­ra ja­mais en­le­ver à ce der­nier le mé­rite d’avoir ra­me­né un tro­phée à la mai­son, 32 ans après le pré­cé­dent. Ni d’avoir ins­tal­lé du­ra­ble­ment le club dans le pre­mier quart du cham­pion­nat, sy­no­nyme de re­trou­vailles eu­ro­péennes. Le der­nier à avoir ac­com­pli cette per­for­mance s’ap­pe­lait… Ro­bert Her­bin.

On ne pour­ra peut-être ja­mais dé­ter­mi­ner les res­pon­sa­bi­li­tés des uns et des autres, dans le staff et par­mi les di­ri­geants, dans les ra­tés ré­cents de la po­li­tique spor­tive du club. En par­ti­cu­lier dans le dé­sastre qu’a été le re­cru­te­ment ces der­nières sai­sons, sans ligne di­rec­trice ni am­bi­tion. Ch­ris­tophe Gal­tier était-il vrai­ment dé­ci­deur en la ma­tière ? Était-il in­suf­fi­sam­ment ou mal en­tou­ré ? En tout cas, le club semble par­ve­nu à ses li­mites dans sa confi­gu­ra­tion ac­tuelle. For­ma­tion, re­nou­vel­le­ment de l’ef­fec­tif, dé­ve­lop­pe­ment fi­nan­cier, ou­ver­ture du ca­pi­tal…, les chan­tiers ne manquent pas. Il est temps de les ou­vrir. Avec un re­gard nou­veau et sans ta­bous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.