« Un dos­sier stra­té­gique pour la mo­bi­li­té » se­lon Loire Forez

L’Ag­glo va in­ves­tir 3,3 M€ dans la ré­gé­né­ra­tion de la ligne fer­ro­viaire Boën/Montbrison

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - R. M.

Les élus com­mu­nau­taires ont adop­té, mar­di 9 mai, une dé­li­bé­ra­tion des­ti­née à ap­por­ter 3,3 M€, soit près de 40 % des 8,3 M€ né­ces­saires à la ré­gé­né­ra­tion de la sec­tion fer­ro­viaire entre Boën-sur-Li­gnon et Montbrison ; un tron­çon où la fré­quen­ta­tion était éva­luée à 90 per­sonnes par jour en moyenne avant que la liai­son ne soit stop­pée, il y a bien­tôt un an, pour rai­son de sé­cu­ri­té.

Ain­si est faite la vie dé­mo­cra­tique… Lors du conseil com­mu­nau­taire qui s’est te­nu mar­di 9 mai au siège de la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion Loire Forez (Calf), les élus fo­ré­ziens ont dis­cu­té pen­dant de longues mi­nutes sur un ave­nant de 38.489 € hors taxes con­cer­nant un marché de trans­fert et de trai­te­ment des dé­chets col­lec­tés sur les dé­chet­te­ries de Su­ry­le­Com­tal, Saint­JustSaint­Ram­bert et Sa­vi­gneux mais ils n’ont pas­sé que quelques ins­tants et po­sé au­cune ques­tion sur un en­ga­ge­ment de 3,3 mil­lions d’eu­ros.

Cette somme est celle que les conseillers com­mu­nau­taires ont dé­ci­dé d’ac­cor­der (à l’una­ni­mi­té moins une abs­ten­tion) à la ré­gé­né­ra­tion de la sec­tion fer­ro­viaire entre Montbrison et Boën­sur­Li­gnon ; un dos­sier sur le­quel le be­soin d’in­ves­tis­se­ment a été éva­lué à 8,3 M€ par SNCF Ré­seau dans le cadre d’un diag­nos­tic de l’in­fra­struc­ture de l’en­semble des « pe­tites lignes » en Au­vergne et Rhône­Alpes.

Ter­mi­nus à Boën-sur-Li­gnon

Cette éva­lua­tion a fait ap­pa­raître « un état gé­né­ral des lignes très pré­oc­cu­pant (rails hors normes, ou­vrages d’art cen­te­naires, si­gna­li­sa­tion ob­so­lète) ». No­tam­ment pour la ligne Cler­mont­Fer­rand/Montbrison/Saint­Étienne et en par­ti­cu­lier sur le tron­çon entre Boën­sur­Li­gnon et la sous­pré­fec­ture de la Loire. Au point de conduire l’au­to­ri­té or­ga­ni­sa­trice des trans­ports, c’est­à­dire la Ré­gion, à sus­pendre les cir­cu­la­tions fer­ro­viaires à l’été 2016.

Pour le bar­reau entre Thiers et Boën, SNCF Ré­seau a es­ti­mé le be­soin d’in­ves­tis­se­ment à 46,9 M€. « La Ré­gion, l’État, SNCF Mo­bi­li­té et SNCF Ré­seau ont conve­nu que cet in­ves­tis­se­ment ne se­rait pas ap­pro­prié au re­gard du bé­né­fice at­ten­du d’une part, et des offres de mo­bi­li­té al­ter­na­tives en­vi­sa­geables d’autre part. » Son­gez que la fré­quen­ta­tion était éva­luée à 30 per­sonnes par jour sur cette cin­quan­taine de ki­lo­mètres…

Pour la sec­tion Boën/ Montbrison et « sous ré­serve d’un ac­com­pa­gne­ment fi­nan­cier des ac­teurs ter­ri­to­riaux », la Ré­gion s’est dit prête à en­ga­ger la re­mise à ni­veau de l’in­ fra­struc­ture afin d’as­su­rer une conti­nui­té du ser­vice jus­qu’à Saint­Étienne. Là, le be­soin d’in­ves­tis­se­ment at­teint 8,3 M€ « pour conser­ver pour les dix pro­chaines an­nées les fonc­tion­na­li­tés de l’offre voya­geurs qui exis­tait au pre­mier tri­mestre 2016 ». En moyenne, 90 per­sonnes par jour fré­quen­taient cette liai­son avant la sus­pen­sion sur­ve­nue à la fin du prin­temps 2016.

Un chiffre, bien mo­deste, qui n’em­pêche pas le pré­sident Alain Ber­théas d’évo­quer « un dos­sier stra­té­gique » et son vi­ce­pré­sident dé­lé­gué aux mo­bi­li­tés, Ch­ris­tophe Bazile, de consi­dé­rer qu’il faut « or­ga­ni­ser notre mo­bi­li­té au­tour de cet axe ex­trê­me­ment struc­tu­rant ». Mais les deux hommes et leurs col­lègues ne signent pas un chèque en blanc. La Calf at­tend de la part de la Ré­gion Au­vergne­Rhône Alpes un en­ga­ge­ment à très court terme, sur « une ré­flexion vi­sant à of­frir un ser­vice de sub­sti­tu­tion par car, de Montbrison jus­qu’à Cler­mont­Fer­rand », « une évo­lu­tion vers une vi­sion par­ta­gée de la sec­tion fer­ro­viaire entre Boën et Saint­Étienne comme un vé­ri­table ser­vice de trans­port pé­ri­ur­bain, fiable et ef­fi­cace vers l’ag­glo­mé­ra­tion sté­pha­noise » ou en­core « la conduite d’une ré­flexion par­ta­gée pour trou­ver la meilleure com­plé­men­ta­ri­té entre le ré­seau de trans­port rou­tier in­ter­ur­bain (ré­seau Til, ex­ploi­té par le Dé­par­te­ment) et le ser­vice of­fert par le trans­port fer­ro­viaire : in­ter­mo­da­li­té, ta­ri­fi­ca­tion in­ter­opé­rable, co­or­di­na­tion des ho­raires… ».

À no­ter que le Conseil dé­par­te­men­tal de la Loire de­vrait ap­por­ter deux mil­lions dans un contrat ter­ri­to­rial de dé­ve­lop­pe­ment dont les mo­da­li­tés sont en cours de dis­cus­sion. ■

La Calf de­mande aus­si des en­ga­ge­ments à la Ré­gion

LIGNE BOËN/MONTBRISON. L’es­sen­tiel des tra­vaux se­ra réa­li­sé en 2018 avec une re­mise en ser­vice en 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.