Le Che­min de Mon­taigne passe par Feurs

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Est -

« C’est l’abou­tis­se­ment de quatre an­nées de tra­vail », a pré­ci­sé Hon­do El Rhan­dour, res­pon­sable de la sec­tion marche de la Squa­dra fo­ré­zienne lors de la ré­cep­tion, à Feurs, d’un groupe de mar­cheurs de Boën.

Ces der­niers de­vaient ac­com­plir un tra­jet de 117 km sur le Che­min de Mon­taigne (GR 89), qui re­lie Brus­sieu, dans le Rhône, à Thiers, dans le Puyde­Dôme.

Hon­do El Rhan­dour tient le rôle de ré­fé­rent tech­nique sur la por­tion fo­ré­zienne de ce che­min qui doit pro­chai­ne­ment re­lier Rome à Bor­deaux. Un par­cours ac­com­pli en 1851 par Mi­chel de Mon­taigne, alors maire de Bor­deaux et au­teur d’es­sais qui sont des trai­tés de mo­rale.

As­so­cier la mé­di­ta­tion à la marche

Les mar­cheurs, qui sou­tiennent ce pro­jet, res­tent per­sua­dés du po­ten­tiel de cet iti­né­raire en as­so­ciant ce sen­tier de grande randonnée à un per­son­nage cé­lèbre à l’exemple de ceux de Ste­ven­son ou Saint­Fran­çois d’As­sise. « On peut ain­si as­so­cier la mé­di­ta­tion à la marche et don­ner à ce che­min un la­bel de che­min cultu­rel eu­ro­péen », pré­cise Hon­do El Rhan­dour. À Feurs, le sen­tier ba­li­sé de rouge et blanc ar­rive de Salt­en­ Don­zy, avec la tra­ver­sée de son site mé­dié­val, par le che­min de Thè­lois pour em­prun­ter l’ave­nue de la gare, oblique par la rue de Va­renne, puis la rue Gam­bet­ta, la place Dri­vet, la rue de la Loire et fran­chir le pont pour conti­nuer en di­rec­tion de Pon­cins.

Il reste aux mar­cheurs à trou­ver des lieux d’hé­ber­ge­ments et de res­tau­ra­tion tout au long du par­cours ce qui n’est pas tou­jours évident à Feurs. Une si­tua­tion qui pour­rait de­ve­nir pro­blé­ma­tique, en cas de grosse af­fluence sur ce Che­min de Mon­taigne, dans les an­nées à ve­nir… ■

RÉ­FÉ­RENT TECH­NIQUE. Hon­do El Rhan­dour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.