Les Monts de la balle tou­jours sur le fil

L’as­so­cia­tion Fa­milles ru­rales de Ver­rières-enFo­rez or­ga­nise le fes­ti­val des Monts de la balle de­puis 1996. Non sans dif­fi­cul­tés.

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com

C’est le plus grand ren­dez­vous de théâtre de rue du dé­par­te­ment. Chaque an­née, des mil­liers de fes­ti­va­liers (entre 6.000 et 15.000 se­lon la mé­téo) se re­trouvent dans le pe­tit vil­lage des monts du Fo­rez de 700 âmes pour as­sis­ter à des spec­tacles de cirque, de vol­tige, de danse ou de clowns.

« Cette nou­velle édi­tion a été com­pli­quée à construire mal­gré le sou­tien de Loire Fo­rez, re­con­naît le di­rec­teur du fes­ti­val, Pas­cal Le Roy. Mais on y ar­rive tou­jours ! » C’est presque de­ve­nu une ha­bi­tude. An­née après an­née, les or­ga­ni­sa­teurs des Monts de la balle jouent les fu­nam­bules à la re­cherche du juste équi­libre, jon­glant entre sub­ven­tions et sys­tème D pour trou­ver les fonds né­ces­saires à l’or­ga­ni­sa­tion d’un tel événement. « Au­jourd’hui en­core, nous avons des in­cer­ti­tudes quant à cer­taines aides de col­ lec­ti­vi­tés, no­tam­ment celle de la Ré­gion ; nous sau­rons après le fes­ti­val si elle nous ac­corde une sub­ven­tion de 12.000 €. Mais nous ne sommes pas dans le rouge ; nous avons bou­clé le bud­get de l’an der­nier qua­si­ment à 1 € près ».

Pour re­le­ver le dé­fi en­core cette an­née, Fa­milles ru­rales a fait des choix : « Nous avons trou­vé un com­pro­mis entre res­tric­tions bud­gé­taires et la qua­li­té. Il y au­ra un pe­tit peu moins de com­pa­gnies cette an­née (28 tout de même), sa­chant qu’on a res­ser­ré un peu sur les ar­tistes ré­gio­naux afin de ré­duire les coûts », pré­cise Pas­cal Le Roy, qui se veut tou­te­fois ras­su­rant, lui qui a vu tous les spec­tacles pro­po­sés pen­dant le week­end de la Pen­te­côte : « Il n’y au­ra au­cune consé­quence sur la qua­li­té et la di­ver­si­té de la pro­gram­ma­tion », as­sure­t­il.

Les or­ga­ni­sa­teurs savent qu’ils peuvent comp­ter sur le sou­tien du Dé­par­te­ment et sur­tout, de la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion. Par­te­naire du fes­ti­val de­puis 2005, an­née du lan­ce­ment des Préam­balles (lire en en­ca­dré), Loire Fo­rez ac­corde une sub­ven­tion à hau­teur de 42.500 €, sans comp­ter les aides à la com­mu­ni­ca­tion.

3.000 ori­ga­mis pour dé­co­rer le bourg

L’autre force du fes­ti­val ré­side dans son ar­mée de bé­né­voles. Ils sont 240 à as­su­rer à chaque édi­tion le bon fonc­tion­ne­ment de la ma­ni­fes­ta­tion ; en amont, pen­dant et après. La com­mis­sion « dé­co­ra­tion » est ain­si à l’ou­vrage de­puis le mois de dé­cembre. « Plus de 3.000 ori­ga­mis (pliages en pa­pier) ont été réa­li­sés pour dé­co­rer le bourg », le thème 2017 étant “l’en­vo­lée te(i)ntée de notre li­ber­té”. Les 3 et 4 juin, l’en­semble des bé­né­voles se­ront dis­per­sés sur le site, du par­king à la billet­te­rie, des toi­lettes aux frites, de la sur­veillance de nuit à la sé­cu­ri­té…

Quel ave­nir sur le nou­veau ter­ri­toire ?

Une fois le fes­ti­val pas­sé, « nous de­vrons avoir une ré­flexion car nous sommes bien conscients des évo­lu­tions et il fau­dra peut­être s’adap­ter au nou­veau ter­ri­toire », avance le di­rec­teur des Monts de la balle. Les Préam­balles pour­raient­elles s’étendre à l’en­semble de la nou­velle com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion ? Rien n’est moins sûr se­lon Éve­lyne Chou­vier, vi­ce­pré­si­dente à l’ag­glo en charge de la po­li­tique cultu­relle : « Dans ce ré­seau que l’on construit, nous n’avons pas for­cé­ment en­vie de faire du co­pié­col­lé. Il sem­ble­rait lo­gique que les Préam­balles res­tent au­tour de Ver­rières­en­Fo­rez pour ne pas fra­gi­li­ser le fes­ti­val. En re­vanche, une ré­flexion sur la mu­tua­li­sa­tion des spec­tacles pour­rait être en­vi­sa­gée ». ■

« Un com­pro­mis entre les res­tric­tions bud­gé­taires et la qua­li­té »

PAR­TE­NA­RIAT. Pas­cal Le Roy, di­rec­teur des Monts de la balle et unique sa­la­rié de l’as­so­cia­tion Fa­milles ru­rales de Ver­rières, et Éve­lyne Chou­vier, vi­ce­pré­si­dente à Loire Fo­rez en charge de la po­li­tique cultu­relle, pré­sente l’af­fiche du fes­ti­val, réa­li­sé par une jeune ar­tiste lo­cale, Aman­dine Maisse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.