Nou­veaux ma­raî­chers, nou­veau concept

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais -

De­puis le dé­but de l’an­née, les per­sonnes em­prun­tant la rue du 8­Mai voient les tun­nels de ma­raî­chage s’ins­tal­ler et les plan­ta­tions pous­ser. C’est la conti­nui­té du pro­jet por­té par Joa­quim et Pau­line, in­ti­tu­lé Au puy de lé­gumes. Lui est ori­gi­naire de Suisse, elle de Nor­man­die.

Terre de liens

Ils ont dé­po­sé une can­di­da­ture au­près de Terre de liens, sou­hai­tant s’ins­crire dans un pro­jet de retour à une agri­cul­ture res­pon­sable. Le but de Terre de liens, as­so­cia­tion, fon­da­tion et ache­teur de fon­cier, est de dy­na­mi­ser et de per­mettre l’ins­tal­la­tion de pe­tites ex­ploi­ta­tions agri­coles tout en res­pec­tant l’en­vi­ron­ne­ment.

Joëlle Pouillon était pro­prié­taire de la ferme si­tuée rue du 8­Mai. Elle a dé­ci­dé d’en faire don à Terre de lien. En fé­ vrier 2016, la fon­da­tion avait lan­cé un ap­pel à can­di­da­tures au­quel Joa­quim et Pau­line avaient ré­pon­du.

Une tren­taine d’es­pèces culti­vées

La ré­ponse po­si­tive est ar­ri­vée en mai 2016. Ar­ri­vés de la Drôme, ils se sont ins­tal­lés dans le bâ­ti­ment et ont com­men­cé à mettre en place leur pro­jet. « On ne s’est pas sen­ti seuls en ar­ri­vant. On a re­çu un bon ac­cueil des voisins et de la mai­rie », té­moigne Pau­line.

De­puis le dé­but de l’an­née, les trans­for­ma­tions sont no­tables. Il y a 9.500 m² de ter­rain di­vi­sés en une ving­taine de par­celles. « On es­saie d’avoir une mo­saïque de plein de choses, pré­cise Pau­line. Une tren­taine d’es­pèces dif­fé­rentes sont culti­vées. Tout est pen­sé à l’avance pour op­ti­mi­ser les cultures. Une haie dans la­quelle 80 % des es­pèces sont co­mes­tibles a été plan­tée tout au­tour de la terre qu’ils louent à Terre de liens.

Les deux ma­raî­chers s’ins­crivent dans une dé­marche d’agri­cul­ture bio­lo­gique. Les ter­rains étant au­pa­ra­vant ex­ploi­tés par un agri­cul­teur tra­di­tion­nel, il fau­dra at­tendre quelques mois avant la cer­ti­fi­ca­tion.

Pour écou­ler leur pro­duc­tion, les ma­raî­chers ont fait le choix de la vente di­recte. Elle a lieu tous les mer­cre­dis de 17 à 19 heures à la ferme. En été, lorsque les lé­gumes se­ront plus nom­breux, la fré­quence des ventes pour­rait être aug­men­tée. Une jour­née « portes ou­vertes » est pré­vue en juin. ■

MA­RAέCHERS. Joa­quim et Pau­line pro­posent des lé­gumes de sai­son, des oeufs et quelques fruits en vente di­recte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.