34 lo­ge­ments et 600 m2 de com­merces

Les élus de la ma­jo­ri­té ont pré­sen­té un pro­jet im­mo­bi­lier en lieu et place de l’ac­tuel bâ­ti­ment de La Poste

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Est - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Le calendrier n’est pas en­core ar­rê­té, mais lun­di 15 mai au soir, lors du con­seil mu­ni­ci­pal, le bâ­ti­ment de La Poste a été ache­té par la Ville puis re­ven­du au pro­mo­teur im­mo­bi­lier li­gé­rien Tho­mas. Un pro­jet de 34 lo­ge­ments et d’es­paces com­mer­ciaux a été pré­sen­té.

Deux dé­li­bé­ra­tions se sont suc­cé­dé, lun­di 15 mai, lors du con­seil mu­ni­ci­pal de Feurs. Ache­té 390.000 € par la Ville, le bâ­ti­ment de La Poste a été re­ven­du dans la fou­lée à la so­cié­té Tho­mas im­mo­bi­lier au prix de 463.000 €.

« J’ai été contac­té par l’en­tre­prise qui gère les bâ­ti­ments de La Poste en mai 2016. Ils m’ont ex­pli­qué qu’ils avaient une stra­té­gie na­tio­nale de vente de ces lo­caux. Ils m’ont pro­po­sé cette vente en prio­ri­té. Mais nous ne sommes pas pro­mo­teurs im­mo­bi­liers. J’ai donc contac­té la so­cié­té Tho­mas qui s’est mon­trée in­té­res­sée par le ta­rif pro­po­sé », ré­sume le maire Jean­Pierre Taite. Lun­di soir, le pré­sident de l’en­tre­prise im­mo­bi­lière était en mai­rie pour pré­sen­ter le pro­jet, en com­pa­gnie de l’ar­chi­tecte Gé­rard La­fond, du ca­bi­net Link.

À la place du bâ­ti­ment de La Poste, qui va être com­plè­te­ment dé­truit, deux bâ­ti­ments de quatre étages vont voir le jour. L’agence pos­tale res­te­ra bien sur place et oc­cu­pe­ra le rez­de­chaus­sée du plus pe­tit des deux bâ­ti­ments (à droite sur l’es­quisse). Le ser­vice dé­dié au cour­rier, qui en­traîne le sta­tion­ne­ment de ca­mions rue Gam­bet­ta pour ré­cu­pé­rer lettres et co­lis, de­vrait être dé­pla­cé. L’ami­cale bou­liste s’im­plan­te­ra dans ce fu­tur im­meuble, dans le­quel treize ap­par­te­ments avec log­gias ­ ou ter­rasses pour ceux du qua­trième étage ­ sont pré­vus. Une pla­cette est en­vi­sa­gée entre les deux construc­tions. Dans ce pro­jet, un mar­ché cou­vert et un ca­fé oc­cu­pe­ront le rez­de­chaus­sée du deuxième bâ­ti­ment, qui se­ra com­po­sé de vingt­et­un ap­par­te­ments. Soit un to­tal de 600 m2 de com­merces pos­sibles et une co­pro­prié­té de trente­quatre lo­ge­ments. Un par­king en sous­sol de 34 places se­ra créé sous le bâ­ti­ment le plus im­por­tant en su­per­fi­cie. « Nous es­pé­rons construire ici les pre­miers bâ­ti­ments à éner­gie po­si­tive du dé­par­te­ment, c’est­à­dire qu’ils pour­raient pro­duire plus d’éner­gie qu’ils n’en consomment », ajoute Jé­rôme Nui­ry.

Pour l’ar­chi­tecte, les en­jeux d’un tel pro­jet sont mul­tiples pour le centre­ville. « Avec deux ar­chi­tec­tures aux fonc­tions dif­fé­ren­ciées, on désen­clave la place dans son angle Nord­Est. On a un bâ­ti­ment struc­tu­rant, qui de­vient la face sud de la place et un autre qui ac­com­pagne l’ar­ti­cu­la­tion, le long de la rue Gam­bet­ta jus­qu’au car­re­four du bou­le­vard Clé­men­ceau. »

Le pro­jet est es­ti­mé par Jé­rôme Nui­ry entre 3 et 4 mil­lions d’eu­ros.

Jo­han Ce­sa, conseiller d’op­po­si­tion PS, s’est adres­sé au maire Jean­Pierre Taite : « Il y a dans ce dos­sier un pro­blème de mise en concur­rence. Vous faites di­rec­te­ment ap­pel à la so­cié­té Tho­mas. Je ne cri­tique pas le pro­jet, mais avec vous, c’est soit ça, soit rien. » Une in­ter­ven­tion qui ex­plique l’abs­ten­tion des trois élus de Gé­né­ra­tion Feurs sur ce point.

So­phie Ro­bert (FN) a de­man­dé à Jé­rôme Nui­ry pour­quoi il n’avait pas di­rec­te­ment ache­té le bâ­ti­ment à La Poste, au lieu de pas­ser par la Ville. « Parce que je ne lui ai pas pro­po­sé », est in­ter­ve­nu le maire de Feurs, qui a réa­li­sé pour sa com­mune une pe­tite plus­va­lue de 70.000 €. ■

« Construire les pre­miers bâ­ti­ments à éner­gie po­si­tive du dé­par­te­ment »

PHO­TO DR

STRUC­TU­RANT. Le bâ­ti­ment de La Poste, place de la Boa­te­rie, se­ra dé­mo­li au pro­fit de ces deux im­meubles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.