Des es­paces par­ta­gés pour tra­vailler

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Monts Du Lyonnais - Fa­bien Gau­vin

Le co­wor­king, ou bu­reau par­ta­gé, n’a ja­mais été aus­si proche de s’im­plan­ter dans les Monts du Lyon­nais. C’est en tout cas la fer­vente vo­lon­té de Ro­ma­ric Pi­bol­leau, web­de­si­gner à l’ori­gine du pro­jet. « Ce n’est pas une né­ces­si­té pro­fes­sion­nelle, mais l’en­vie de re­trou­ver quel­qu’un pour dis­cu­ter, boire un ca­fé », ex­plique ce­lui qui tra­vaille de­puis son do­mi­cile, à Mon­tro­mant, de­puis dix ans.

À Saint-Sym­pho­rien et à Saint-Laurent

Si cet iso­le­ment per­son­nel a per­mis de faire ger­mer le pro­jet dans son es­prit, le tra­vailleur in­dé­pen­dant voit dé­sor­mais plus loin et compte bien as­so­cier d’autres pro­fes­sion­nels à son pro­jet, qui vise à « com­battre un iso­le­ment so­cial et pro­fes­sion­nel ». Bien plus qu’un bu­reau, le nom qu’il a don­né au concept, est une ini­tia­tive d’abord iso­lée mais qui cherche à ras­sem­bler. « Mon che­val de ba­taille, c’est de fé­dé­rer, de faire naître une com­mu­nau­té de co­wor­kers. Cha­cun amène sa pe­tite pierre, je ne suis que l’ani­ma­teur », dé­taille­t­il ain­si.

Réunir les tra­vailleurs in­dé­pen­dants des Monts du Lyon­nais et leur per­mettre d’échan­ger est donc le pre­mier ob­jec­tif de ces es­paces, mais n’est pas le seul. Ces lieux sont en ef­fet à même de fa­vo­ri­ser l’en­tre­pre­na­riat pour de nou­veaux pro­jets, ou en­core de fa­ci­li­ter le té­lé­tra­vail, qui conserve de nom­breux freins dans l’es­prit des chefs d’entreprises. « Il y a un po­ten­tiel à li­bé­rer énorme, et ce type de lieux peut être un ca­ta­ly­seur im­por­tant », as­sure l’ini­tia­teur de Bien plus qu’un bu­reau. Une vi­sion des choses par­ta­gée par la com­mu­nau­té de com­mu­ nes des Monts du Lyon­nais et no­tam­ment Tho­mas Gas­silloud, vi­ce­pré­sident en charge de l’éco­no­mie de la CCMDL. « Nous sommes ex­trê­me­ment en­thou­siastes sur ce pro­jet, qui a la ca­pa­ci­té à ac­com­pa­gner les entreprises dans leur par­cours. Avec cet es­pace, l’idée est aus­si que de nou­veaux pro­jets puissent se dé­ve­lop­per », es­time ain­si le maire de Saint­Sym­pho­rien­sur­Coise.

Après avoir ré­col­té une cin­quan­taine de ré­ponses à un son­dage par­ti­ci­pa­tif mis en ligne, Ro­ma­ric Pi­bol­leau tra­vaille dé­sor­mais à l’éla­bo­ra­tion d’une char­ te du co­wor­king et es­père la mise en place d’une as­so­cia­tion ou d’une so­cié­té co­opé­ra­tive afin de gé­rer les fu­turs bu­reaux par­ta­gés. Ceux­ci sont dé­sor­mais en­vi­sa­gés en deux lieux, Saint­Sym­pho­rien­sur­Coise et Saint­Laurent­de­Cha­mous­set, afin de mailler au mieux le ter­ri­toire des Monts du Lyon­nais. « Ce ne se­ront pas des lieux concur­rents. J’ai­me­rais qu’il y ait au contraire une sy­ner­gie, et même une mise en ré­seau avec les autres es­paces de co­wor­king au­tour de nous », ex­pli­cite le web­de­si­gner.

Une ini­tia­tive col­lec­tive dans la du­rée

Ro­ma­ric Pi­bol­leau es­père dé­sor­mais « trou­ver des re­lais » par­mi les per­sonnes in­té­res­sées afin de concré­ti­ser son pro­jet. Plus avan­cé à l’heure ac­tuelle, le pro­jet de co­wor­king à Saint­Sym­pho­rien­sur­Coise, qui pour­rait s’ins­tal­ler dans le cen­tre­bourg, est es­pé­ré à la ren­trée en sep­tembre. ■

PAR­TI­CI­PA­TIF. « Ce qui fait la force d’un bu­reau par­ta­gé, c’est la com­mu­nau­té, les co­wor­kers », as­sure Ro­ma­ric Pi­bol­leau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.