Les Verts portent leur croix en Lor­raine

Nan­cy re­çoit les Verts et doit l’em­por­ter pour es­pé­rer dé­cro­cher un bar­rage

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Sports - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

In­vi­tée à dé­fier le lea­der mo­né­gasque, ce mer­cre­di, en match en re­tard, sy­no­nyme de sacre fi­nal pour les joueurs de la Prin­ci­pau­té en cas de nul ou de suc­cès, l’ASSE ter­mi­ne­ra sa sai­son chez la lan­terne rouge, Nan­cy, sa­me­di. Les Lor­rains doivent im­pé­ra­ti­ve­ment ga­gner.

Vi­ve­ment di­manche pro­chain. Ce jour­là, l’AS Saint­Étienne au­ra clos un exer­cice 2016/2017 qui risque de lais­ser un goût amer. Bien sûr, les Verts ont long­temps per­mis à leurs sup­por­ters de croire qu’ils pou­vaient se qua­li­fier pour la pro­chaine Ligue Eu­ro­pa une cin­quième sai­son d’af­fi­lée. Bien sûr, il y a eu la double confron­ta­tion his­to­rique avec Man­ches­ter Uni­ted en 16e de fi­nale de cette com­pé­ti­tion eu­ro­péenne mais au fi­nal, les Sté­pha­nois vont ter­mi­ner bre­douilles et aux portes de la deuxième moi­tié de clas­se­ment.

Trois dé­faites de rang ? Du ja­mais de­puis cinq ans

Sym­bole de cette is­sue fi­nale fa­tale, la lente et pro­gres­sive ré­gres­sion au clas­se­ment de­puis le der­nier suc­cès à do­mi­cile, il y a… trois mois. De­puis le 4 à 0 face à Lorient de mi­fé­vrier, les Verts ont en­re­gis­tré quatre dé­faites, cinq nuls et seule­ment deux vic­toires. Bi­lan in­ter­mé­diaire qui pour­rait se ré­vé­ler en­core plus ca­la­mi­teux après le dé­pla­ce­ment de ce mer­cre­di soit à Mo­na­co. Dif­fi­cile de croire qu’une équipe gi­flée par le Pa­ris­Saint­Ger­main trois jours plus tôt (5 à 0), à do­mi­cile, soit ca­pable de ré­agir sur la pe­louse d’une for­ma­tion qui as­pi­rait à cé­lé­brer en fan­fare le titre de cham­pion de France qui lui était pro­mis.

Sur­tout que l’ASSE se dé­pla­çait sans plu­sieurs joueurs puis­qu’après Cheikh M’Ben­gué et Vincent Pa­jot dé­jà ab­sents face à Pa­ris, Ch­ris­tophe Gal­tier a dû com­po­ser sans Loïc Per­rin (qui a su­bi une in­ter­ven­tion chi­rur­gi­cale pour net­toyer l’ar­ti­cu­la­tion d’un ge­nou dou­lou­reux), de Ke­vin Mal­cuit qui se res­sent tou­jours d’une pu­bal­gie, de Ben­ja­min Cor­gnet qui au­rait mal à un ge­nou, d’Ole Sel­naes qui souf­fri­rait de dou­leurs mus­cu­laires et de Ke­vin Mon­net­Pa­quet qui était ma­lade. Com­bien se­ront de retour dans le groupe qui fe­ra le dé­pla­ce­ment de sa­me­di à Nan­cy ? Un ou deux grand maxi­mum.

De quoi lais­ser croire aux Nan­céiens qu’ils ont une der­nière carte à jouer. Les hommes de Pa­blo Cor­rea doivent l’em­por­ter pour es­pé­rer dé­cro­cher une place de bar­ra­giste et ob­te­nir un sur­sis concer­nant une re­lé­ga­tion qui leur pend au nez. À consi­dé­rer que les Sté­pha­nois n’ont pas pe­sé lourd sur le Ro­cher mo­né­gasque ce mer­cre­di et qu’ils n’au­ront pas la dé­ter­mi­na­tion des Lor­rains sur un ter­rain syn­thé­tique tou­jours aus­si par­ti­cu­lier, ça pour­rait si­gni­fier trois dé­faites de rang pour ter­mi­ner. L’ASSE n’a plus connu ça en cham­pion­nat de­puis cinq ans. Fran­che­ment, il y avait mieux comme ca­deau d’au re­voir à Ch­ris­tophe Gal­tier… ■

AN­NI­VER­SAIRE. Les Green An­gels, groupe de sup­por­ters ul­tras pour­tant au­to­dis­sous, ont fê­té leurs 25 ans face au PSG ; un an­ni­ver­saire qui risque de coû­ter cher au club dé­jà sur­si­taire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.