L’élec­tri­ci­té verte bien­tôt pro­duite sur l’an­cienne dé­charge

Luxel en­tend mettre en ser­vice sa cen­trale pho­to­vol­taïque en sep­tembre 2017

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Alors que la Se­maine du dé­ve­lop­pe­ment du­rable se pro­file, Loire Fo­rez a fait un point d’étape sur l’avan­cée du chan­tier de la cen­trale pho­to­vol­taïque de Saint-Agathe-laBou­te­resse ; un pro­jet éri­gé en sym­bole de la dé­marche com­mu­nau­taire en ma­tière de tran­si­tion éner­gé­tique.

La pla­ni­tude du ter­rain ne per­met pas d’éva­luer l’avan­cée du chan­tier de la fu­ture cen­trale pho­to­vol­taïque de Sainte­Agathe­laBou­te­resse mais Christophe Cle­ret l’as­sure, « plus d’un tiers des pan­neaux ont dé­jà été po­sés ». Et le co­or­di­na­teur chan­tiers et ex­ploi­ta­tion du dé­par­te­ment in­gé­nie­rie et construc­tion de Luxel l’af­firme, « tout se­ra ter­mi­né avant la fin de l’été ».

Huit mil­lions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ment

Au to­tal, le pro­duc­teur indépendant d’élec­tri­ci­té pho­to­vol­taïque ba­sé à Pé­rols, dans l’Hé­rault, a pré­vu de po­ser 31.000 pan­neaux so­laires (fa­bri­qués en Al­le­magne), re­pré­sen­tant en­vi­ron 51.000 m² (l’équi­valent de huit ter­rains de foot­ball), sur la di­zaine d’hec­tares joux­tant l’an­cienne bri­que­te­rie qui a fer­mé ses portes en 2001 alors qu’elle était ex­ploi­tée par Imé­rys. Là, des tonnes de pou­belles is­sues des foyers du Mont­bri­son­nais ain­si que des com­mu­ nes des ex­com­mu­nau­tés de com­munes de Feurs­en­Fo­rez et du Pays d’As­trée ont été dé­ver­sées pen­dant deux dé­cen­nies dans ce qui était alors de­ve­nu une vé­ri­table dé­charge à ciel ou­vert. La mu­ni­ci­pa­li­té sain­tea­ga­thoise a ac­quis tous les ter­rains, une qua­ran­taine d’hec­tares au to­tal, et a dé­ci­dé de me­ner une ré­ha­bi­li­ta­tion com­plète (lire aus­si ci­des­sous) avec une tren­taine d’autres hec­tares dé­sor­mais dé­vo­lus à l’agri­cul­ture.

Voi­là comment Luxel, so­cié­té qui a dé­jà cons­truit une pre­mière cen­trale, en­core plus grande, à Saint­Cy­prien, a pa­ra­phé un bail em­phy­téo­tique sur 25 ans avec Sainte­Agathe­la­Bou­teres­ se, moyen­nant un loyer an­nuel de 15.000 €. Après la mise en ser­vice de cet équi­pe­ment en sep­tembre 2017, qui au­ra né­ces­si­té un in­ves­tis­se­ment de 8 mil­lions d’eu­ros, Luxel es­père pro­duire ici 7 à 8 mé­ga­watt­heure (MWh) par an. L’élec­tri­ci­té verte se­ra re­ven­due à un prix bo­ni­fié à Ene­dis (ex­ErDF, Élec­tri­ci­té ré­seau dis­tri­bu­tion France) ; une pro­duc­tion d’éner­gie qui re­pré­sente la consom­ma­tion an­nuelle de près de 7.500 à 8.000 ha­bi­tants, qui « évi­te­ra le re­jet de 7.600 tonnes de CO2 chaque an­née et per­met­tra l’éco­no­mie de 822 tonnes équi­valent pé­trole » se­lon la Calf.

De quoi don­ner le sou­rire à Jé­rôme Peyer, conseiller com­mu­ nau­taire dé­lé­gué à la tran­si­tion éner­gé­tique et à l’en­vi­ron­ne­ment, qui trouve là une ac­tion concrète pour ex­pli­quer la dé­marche et la vo­lon­té de sa col­lec­ti­vi­té en ma­tière de tran­si­tion éner­gé­tique.

Équi­li­brer dé­pense et consom­ma­tion d’ici 2050

Ce­lui qui est aus­si élu à Bois­set­lès­Mon­trond am­bi­tionne d’« équi­li­brer la dé­pense et la consom­ma­tion en éner­gie du ter­ri­toire à l’ho­ri­zon 2050. L’ob­jec­tif est de ré­duire consi­dé­ra­ble­ment la consom­ma­tion d’éner­gie pour pas­ser de 2.700 gi­ga­watt­heure (GWh, soit 1.000 MWh, N.D.L.R.), en 2014, soit l’équi­valent de la pro­duc­ tion de 27 bar­rages de Grangent, près de Saint­Étienne, à 1.314 GWh, soit l’équi­valent de la pro­duc­tion de 13 bar­rages. Il faut aus­si fa­vo­ri­ser dans notre pro­duc­tion la part lo­cale d’éner­gies re­nou­ve­lables. Elle était de 218 GWh en 2014 (10 %, l’équi­valent de la pro­duc­tion de deux bar­rages de Grangent). Et nous vou­lons qu’elle at­teigne 1.300 GWh, soit 47 % et la pro­duc­tion de 13 bar­rages à l’ho­ri­zon 2050. »

Vaste pro­gramme même pour un sec­teur la­bel­li­sé ter­ri­toire à éner­gie po­si­tive (Te­pos) puis ter­ri­toire à éner­gie po­si­tive pour la crois­sance verte (TEPCV). ■

ÉNER­GIE RE­NOU­VE­LABLE. Jean-Bap­tiste Boi­net, di­rec­teur dé­ve­lop­pe­ment de la so­cié­té Luxel, Pierre Dre­vet et Jé­rôme Peyer (de gauche à droite) sur le chan­tier de la fu­ture cen­trale pho­to­vol­taïque, la deuxième de la Loire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.