Une note un peu plus sa­lée à la can­tine

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Est -

L’ordre du jour du con­seil mu­ni­ci­pal du 18 mai concer­nait es­sen­tiel­le­ment l’en­fance et la jeu­nesse.

Ta­rifs de la can­tine. Depuis deux ans, les ta­rifs de la can­tine ont été main­te­nus alors que le prix de re­vient du re­pas est su­pé­rieur au ta­rif payé par les fa­milles. Une aug­men­ta­tion de 5 cen­times a donc été vo­tée, por­tant le re­pas à 3,45 € pour une ins­crip­tion oc­ca­sion­nelle et 3,35 € pour le for­fait de­mi­pen­sion. Ce qui ne couvre pas le prix réel : 6,40 €. Le maire, Pierre Vé­ri­cel, a fait re­mar­quer que « la col­lec­ti­vi­té fait un ef­fort consé­quent pour 15.000 re­pas fi­nan­cés à hau­teur de 3 € par la com­mune, soit 45.000 €. Ce choix per­met aux en­fants de man­ger cor­rec­te­ment pour un prix mo­dique pour les fa­milles ». Co­ra­lys se­ra le nou­veau four­nis­seur, pour 3,40 €.

Voi­rie. Des tra­vaux de voi­rie ur­baine ont été vo­tés pour un mon­tant de 477.550 €. Ils concernent la rue Claude­Pro­tière, dont les tra­vaux de­vraient être ache­vés pour la ren­trée sco­laire, la voi­rie ru­rale, mais aus­si la re­fonte du jar­din pu­blic qui se­ra in­ac­ces­sible entre le 14 juillet et la fin août. Quant à la zone de loi­sirs de Pierre­Charves, le chan­tier se­ra en­ga­gé après le 14 juillet, pour ne pas gê­ner le feu d’ar­ti­fice.

Ter­rain. La ces­sion d’une par­celle a été vo­tée, à la de­mande de Tech­nic Car­ros­se­rie, qui sou­haite s’ins­tal­ler le long de la rue Claude­Brosse. L’ac­qué­reur a été pré­ve­nu des dif­fi­cul­tés liées à son ins­tal­la­tion sur une butte et une condi­tion a été po­sée pour l’en­trée sur la rue Georges­Du­pré. Ces 1.925 m2 ont été ven­dus au prix de 8 € le m2 se­lon l’es­ti­ma­tion de France Do­maine.

In­for­ma­tion en ré­ponse à une ques­tion d’Aline Ci­ze­ron. La pose de pan­neaux « stop » sur les ave­nues du 11­No­vembre et du 8­Mai, est la con­sé­quence de la clas­si­fi­ca­tion de la voie par le Dé­par­te­ment. Pierre Vé­ri­cel est in­ter­ve­nu et a fait « cou­per la poire en deux », a­t­il dit. « Toutes les voies ne sont pas concer­nées. » Au­jourd’hui, des contrôles sont réa­li­sés et la po­lice mu­ni­ci­pale ver­ba­li­se­ra dès la mise en ser­vice. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.