Phi­lippe Fon­ta­nel en dé­di­caces à la li­brai­rie du châ­teau sa­me­di

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Portes Du Forez -

Au­teur de ro­mans po­li­ciers, Phi­lippe Fon­ta­nel se­ra à la li­brai­rie du châ­teau, sa­me­di 27 mai, de 10 à 18 heures pour dé­di­ca­cer son der­nier ro­man, Rien ne s’efface.

Comment êtes-vous ve­nu à l’écri­ture ?

C’est avant tout un pas­ se­temps. Ama­teur de lec­ture depuis toujours, j’aime sur­tout les ro­mans po­li­ciers. Un jour, je me suis dit « Pour­quoi pas moi ? ». Sou­te­nu par mes proches, j’ai pu­blié Sou­ve­nirs en ligne en 2011. Les en­cou­ra­ge­ments et les re­marques de mes lec­teurs m’ont in­ci­té à conti­nuer. Qui es­tu vrai­ment ?, mon se­cond ro­man, a ob­te­nu le prix de littérature du Lions club in­ter­na­tio­nal et m’a per­mis de par­ti­ci­per au sa­lon du livre de Pa­ris. En 2016, j’ai pré­sen­té Si tu sa­vais… à la fête du livre de Saint­Étienne.

Ré­su­mez-nous l’his­toire de votre der­nier ou­vrage ?

Un homme re­çoit une lettre pour le moins énig­ma­tique de celle qui par­ta­geait sa vie. Elle a mal­heu­reu­se­ment dis­pa­ru tra­gi­que­ment dans un tsu­na­mi, dix ans au­pa­ra­vant et ex­plique sa vie avant de le connaître, vie qu’il igno­rait. Pour­quoi cette lettre ? Pour­quoi main­te­nant ? Il va se lan­cer dans une enquête riche en re­bon­dis­se­ments. » ■

AU­TEUR. Phi­lippe Fon­ta­nel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.