Au bout du bout

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Sports - Pierre-Oli­vier Vé­rot pierre-oli­vier.ve­rot@cen­tre­france.com

Si cer­tains dou­taient en­core que l’AS Saint-Étienne se trou­vait face à la fin d’un cycle, les trois der­niers matches dis­pu­tés - si l’on peut dire - par les hommes de Christophe Gal­tier au­ront peut-être fi­ni par les convaincre. Le dé­sor­mais ex-coach sté­pha­nois n’est pas par­ti sur la note po­si­tive qu’il au­rait sou­hai­tée, pro­met­tant même de dire par SMS à quelques-uns tout le mal qu’il a pen­sé de leur implication. In­évi­ta­ble­ment, les re­gards se tournent vers les ban­nis de fin de sai­son, no­tam­ment Bryan Da­bo, Ous­sa­ma Tan­nane ou Nolan Roux. Sans par­ler de Jor­gin­ho, seul ren­fort - fa­çon de par­ler, là aus­si - du mer­ca­to hi­ver­nal et qui a quit­té le groupe pour ne plus y ré­ap­pa­raître. Les guer­riers d’hier ont lais­sé la place à quelques « tou­ristes » qui n’ont pas ai­dé à re­haus­ser le ni­veau d’un en­semble tech­ni­que­ment bien moyen.

Suite au départ de Christophe Gal­tier au terme d’un bail de neuf ans, il fal­lait dé­jà s’at­tendre à une in­ter­sai­son agi­tée. Avec l’état de dé­li­ques­cence d’un ef­fec­tif qui ne re­pré­sente plus au­cun équi­libre dans sa com­po­si­tion, c’est une vé­ri­table tran­si­tion qui se pré­pare. Voire une ré­vo­lu­tion. À condi­tion, bien sûr, de pou­voir se sé­pa­rer des élé­ments in­dé­si­rables sans se faire chi­per sous le nez les « tau­liers ». Con­trai­re­ment à Mo­na­co ou à Nice par exemple, la va­leur mar­chande de ceux qui com­posent l’ef­fec­tif n’a pas évo­lué à la hausse ces der­nières sai­sons. Sans par­ler des sa­laires im­por­tants of­ferts à cer­tains qui ne jouent plus au­cun rôle depuis des mois. Les di­ri­geants vont donc de­voir se mon­trer beau­coup plus ha­biles qu’ils ne l’ont été ré­cem­ment pour mettre l’équipe sur de bons rails dès cet été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.