Les dix pa­villons du fu­tur éco-ha­meau sont dé­jà ven­dus

En octobre, Bâ­tir & Lo­ger li­vre­ra les dix pre­miers lo­ge­ments d’un pro­gramme im­mo­bi­lier so­cial

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

La com­mune de Chamboeuf a confié à Bâ­tir et Lo­ger la construc­tion d’un pro­gramme so­cial d’une ving­taine de lo­ge­ments dont la pre­mière tranche, dix pa­villons en lo­ca­tio­nac­ces­sion, se­ra li­vrée en octobre pro­chain. Toi­tures vé­gé­ta­li­sées, jar­dins par­ta­gés et point de vue im­pre­nable sur la plaine du Fo­rez. Suc­cès ga­ran­ti.

Les va­cances d’été et la pro­chaine ren­trée risquent de pa­raître longues, très longues même, aux fu­turs pro­prié­taires de l’un des dix pa­villons de l’éco­ha­meau qui sort de terre sur les hau­teurs de Chamboeuf. Il va fal­loir être pa­tient car la li­vrai­son de ces lo­ge­ments est pro­gram­mée pour octobre pro­chain mais le des­crip­tif des ha­bi­ta­tions, les pre­mières images et la vue, im­pre­nable, sur la plaine du Fo­rez de­puis le lieu­dit des Terres rouges sus­cite une vraie at­tente. Plu­tôt in­ha­bi­tuel pour… du lo­ge­ment so­cial. Car il s’agit bel et bien d’un pro­gramme im­mo­bi­lier ré­ser­vé à des foyers dis­po­sant de re­ve­nus mo­dé­rés.

Des ter­rains avec une cen­taine d’ayants droit

À l’ori­gine, c’est l’équipe mu­ni­ci­pale em­me­née par An­dré Char­bon­nier qui a ini­tié ce pro­jet. Par­fai­te­ment conscient que le prix des ter­rains (au­tour de 180 € le mètre car­ré) et ce­lui du mètre car­ré bâ­ti (1.800 à 2.000 €) sur le mar­ché poussent inexo­ra­ble­ment les jeunes qui sou­haitent s’ins­tal­ler à quit­ter Chamboeuf, le maire a convain­cu ses col­lègues qu’il fal­lait faire quelque chose pour faire vivre et in­suf­fler du dy­na­misme au vil­lage et à son école. En 2010, les Cham­bu­taires ont op­té pour un pro­gramme im­mo­bi­lier à ca­rac­tère so­cial et choi­si des ter­rains si­tués près de la route d’Avei­zieux, ter­rains qui ap­par­te­naient à une per­sonne dé­cé­dée il y a une di­zaine d’an­nées, sans hé­ri­tier.

Le dé­but d’une longue quête puis­qu’une re­cherche gé­néa­lo­gique de plu­sieurs an­nées a per­mis d’iden­ti­fier une cen­taine d’ayants droit… La mu­ni­ci­pa­li­té a en­suite fait une dé­cla­ra­tion d’uti­li­té pu­blique (DUP) pour prendre une me­sure d’ex­pro­pria­tion sur ces deux hec­tares. Forts d’une pre­mière ex­pé­rience réus­sie avec Le vert lo­gis, une opé­ra­tion d’une quin­zaine de lo­ge­ments du T 2 aux T 4 mise en ser­vice en 2008 al­lée Si­mon-Las­sa­blière, An­dré Char­bon­nier et son équipe ont choi­si de tra­vailler avec Bâ­tir et Lo­ger, un ac­teur de l’ha­bi­tat so­cial connu et re­con­nu qui compte plus de 4.000 lo­ge­ments dans la Loire, et no­tam­ment le Fo­rez, le Rhône et la Haute­Loire.

C’est l’Ate­lier d’ar­chi­tec­ture Per­ret­Gautier, ins­tal­lé à SaintÉ­tienne, qui a rem­por­té le con­cours par­mi trois can­di­dats consul­tés par le bailleur so­cial grâce à un pro­jet d’éco­ha­meau contem­po­rain orien­té vers la qua­li­té en­vi­ron­ne­men­tale. Mal­gré un per­mis de construire dé­li­vré en 2013, il a en­core fal­lu at­tendre des mois et sup­por­ter plu­sieurs « tra­cas­se­ries » ad­mi­nis­tra­tives avant d’ob­te­nir tou­ tes les au­to­ri­sa­tions à l’été 2016. Le chantier a en­fin dé­bu­té en sep­tembre de la même an­née.

Bâ­tir et Lo­ger a pro­po­sé un pro­gramme de vingt pa­villons dont dix bé­né­fi­cient d’un prêt so­cial lo­ca­tion­ac­ces­sion (PSLA). Ces lo­ge­ments, si­tués sur la par­tie haute des ter­rains, sont sor­tis de terre. Ils s’adressent à des per­sonnes dont les re­ve­nus sont in­fé­rieurs à cer­tains pla­fonds de res­sources. Elles jouissent d’une op­tion d’achat et no­tam­ment d’une TVA à 5,5 % au lieu de 20 %. Af­fi­chées à par­tir de 205.000 €, ces dix mai­son­nettes d’une cen­taine de mètres car­rés ont très vite trou­vé ache­teurs. Pour les dix autres lo­ge­ments qui se­ront mis en lo­ca­tion aux alen­tours de 380 à 400 € par mois, il fau­dra pa­tien­ter en­core quelques mois. Leur mise en ser­vice de­vrait in­ter­ve­nir au pre­mier tri­mestre 2018 et c’est une com­mis­sion d’at­tri­bu­tion de Bâ­tir et Lo­ger qui étu­die­ra les dos­siers trois mois avant la li­vrai­son. Ils pro­mettent d’être nom­breux ceux qui sou­hai­te­ront in­té­grer un de ces T 3 ou T 4, Ch­ris­tian Coste, di­rec­teur de Bâ­tir et Lo­ger, n’a au­cun doute là­des­sus.

Les dix pa­villons ont très vite trou­vé ache­teurs

Dix lo­ca­tions pro­po­sées au pre­mier tri­mestre 2018

Ch­ris­tophe Gautier s’est d’abord at­ta­ché à res­pec­ter la to­po­gra­phie des lieux. L’ar­chi­tecte a orien­té tous les lo­ge­ments plein sud (d’où le nom épo­nyme du pro­gramme) pour pro­fi­ter à la fois de l’en­so­leille­ment et d’un pa­no­ra­ma d’ex­cep­tion sur la plaine et les monts du Fo­rez.

Il a en­suite des­si­né des pa­villons contem­po­rains, en briques et me­nui­se­ries bois, avec une ca­rac­té­ris­tique qui « saute aux yeux » : des toits plats et vé­gé­ta­li­sés ain­si que des ter­rasses en bois. Tous res­pec­te­ront la ré­gle­men­ta­tion ther­mique (RT) 2012, une sé­rie de contraintes des­ti­nées à fa­vo­ri­ser les éco­no­mies et à im­po­ser au moins une éner­gie re­nou­ve­lable. Chaque lo­ge­ment, ac­ces­sible aux per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite (PMR), au­ra no­tam­ment un pan­neau pho­to­vol­taïque en guise d’auvent sur le pas­de­porte.

Une cuve de ré­cu­pé­ra­tion des eaux de pluie

Ch­ris­tophe Gautier a aus­si beau­coup tra­vaillé sur l’écou­le­ment dans ces terres ar­gi­leuses et la ré­cu­pé­ra­tion des eaux de pluie. Une cuve se­ra en­ter­rée dans la par­tie basse, et là aus­si vé­gé­ta­li­sée, du pro­jet. L’eau drai­née et ré­cu­pé­rée ser­vi­ra à ar­ro­ser des jar­dins par­ta­gés et des arbres frui­tiers. Les par­ties gou­dron­nées se­ront li­mi­tées au strict mi­ni­mum avec des sys­tèmes al­véo­laires pour les sta­tion­ne­ments et le che­mi­ne­ment pié­ton­nier. En­fin, des haies bo­ca­gères se­ront créées avec des noi­se­tiers, des pru­nel­liers…

La der­nière touche en­vi­ron­ne­men­ta­liste se­ra ap­por­tée par Chamboeuf : la com­mune a ac­quis les ter­rains qui per­met­tront de créer une cou­lée verte et pié­ton­nière entre Plein sud et le centre­bourg. Une aire de jeux de­vrait aus­si voir le jour au som­met de la butte, ma­gni­fique bel­vé­dère où ont été pré­ser­vés plu­sieurs chênes. ■

ILLUS­TRA­TION : B­TIR ET LO­GER

AR­CHI­TEC­TURE. et vé­gé­ta­li­sés. Ch­ris­tophe Gautier a des­si­né des pa­villons contem­po­rains avec des toits plats, lé­gè­re­ment in­cli­nés,

CONSTRUC­TIONS. Bâ­tir et Lo­ger s’en­or­gueillit d’avoir re­te­nu des en­tre­prises lo­cales pour le chantier Plein sud.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.