Fi­nie la po­li­tique de pa­pa

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping - Pierre-Oli­vier Vé­rot

Ah, les re­pas de fa­mille des an­nées 70 et 80 ! Où l’on tâ­chait d’évi­ter de par­ler de po­li­tique pour main­te­nir la co­hé­sion fa­mi­liale, mais où la conver­sa­tion fi­nis­sait tou­jours par y ar­ri­ver. Au risque de convo­quer les cli­chés, ici une mère ins­ti­tu­trice confron­tée au quo­ti­dien au mi­rage de l’éga­li­té des chances, là un père ar­ti­san ou un oncle pe­tit pa­tron qui trou­vaient, dé­jà, qu’ils payaient trop de charges et d’im­pôts mais qui ne s’en sor­taient pas si mal. Et des grand­spa­rents gaul­listes, fi­dèles aux hé­ri­tiers plus ou moins lé­gi­times de ce­lui en qui ils voyaient l’homme pro­vi­den­tiel, qui avait mis fin à des an­nées de peur, de souf­frances et de pé­nu­rie. Fâ­che­ries pas­sa­gères, bou­de­ries pro­vi­soires, brouilles per­sis­tantes voire pu­gi­lats dans les cas ex­trêmes pou­vaient dé­cou­ler de ces joutes entre in­di­vi­dus aux convic­tions so­li­de­ment an­crées dans l’his­toire per­son­nelle et/ou fa­mi­liale de cha­cun. On était so­cia­liste, com­mu­niste, gaul­liste… et on ne se de­man­dait pas pour­quoi. On pou­vait être conser­va­teur ou pro­gres­siste. Ra­re­ment entre deux. De­puis quelque temps, la donne a chan­gé, une autre ère est en marche… À la fa­veur de re­vi­re­ments, tra­hi­sons, op­por­tu­nisme, dé­cep­tions éprou­vées face aux der­niers te­nants du pou­voir, les convic­tions ont va­cillé, les idéo­lo­gies se sont ef­fon­drées. Une can­di­date aux lé­gis­la­tives dans le Roan­nais nous confiait ré­cem­ment que les gens l’ar­rê­taient dans la rue pour lui de­man­der pour qui il fal­lait vo­ter… Vote utile, contes­ta­taire, de re­com­po­si­tion… Les temps ont chan­gé. Peut-être pas en mieux, ni en pire. Des temps nou­veaux. Qui dé­sta­bi­lisent, qui égarent, en at­ten­dant qu’un nou­vel équi­libre se mette en place ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.