Le re­non­ce­ment de Ch­ris­tophe Guillo­teau re­bat les cartes

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - L. D.

Ch­ris­tophe Guillo­teau, contraint par la loi sur le non­cu­mul des man­dats, a choi­si de re­non­cer aux lé­gis­la­tives pour se consa­crer à la pré­si­dence du dé­par­te­ment du Rhône après 14 ans de pré­sence au Pa­lais Bour­bon.

Bien sûr, il sait que sa ré­élec­tion sur la 10e cir­cons­crip­tion au­rait pu être une for­ma­li­té. Que son re­non­ce­ment va ou­vrir la boîte de Pan­dore dans ces Monts du Lyon­nais qu’il maî­tri­sait. Que la can­di­da­ture ava­li­sée par Les Ré­pu­bli­cains de la conseillère ré­gio­nale So­phie Cruz, sa com­pagne et at­ta­chée par­le­men­taire, va prê­ter le flanc à toutes les at­taques après le Pe­ne­lo­pe­gate. Mais Ch­ris­tophe Guillo­teau « as­sume ce choix qui n’a pas été le plus simple que j’ai eu à faire dans ma car­rière après l’avoir mû­re­ment ré­flé­chi et beau­coup consul­té », no­tam­ment Laurent Wau­quiez, le pre­mier vice­pré­sident de LR. « J’ai trou­vé plus ju­di­cieux de res­ter pré­sident du Dé­par­te­ment en ces temps dif­fi­ciles pour les col­lec­ti­vi­tés. Il fau­dra des gens pour dé­fendre les dé­par­te­ments que M. Ma­cron veut sup­pri­mer. Je suis prêt à me lan­cer dans ce com­bat. » La com­pagne du dé­pu­té sor­tant de­vra faire face, dans sa course aux élec­teurs, à onze pré­ten­dants dont le maire de Saint­Sym­pho­rien­surCoise, Tho­mas Gas­silloud, in­ves­ti par le mou­ve­ment En marche ! ■

FA­MILLE. CH­ris­tophe Guillo­teau et sa com­pagne, So­phie Cruz.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.