Le bio et le lo­cal pri­vi­lé­giés

Elle em­ploie 12 agents sous la hou­lette de Da­niel Ro­bert

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison -

La cui­sine mu­ni­ci­pale livre 130.000 re­pas par an, soit en­vi­ron 750 par jour, ser­vis prin­ci­pa­le­ment aux sco­laires, aux pen­sion­naires du foyer-ré­si­dence et à d’autres vi­si­teurs (self-ser­vice).

La cui­sine mu­ni­ci­pale de Mont­bri­son, ins­tal­lée au Foyer­ré­si­dence de la place des Com­tesde­Fo­rez, pro­pose plu­sieurs types de res­tau­ra­tion : col­lec­tive pour les écoles ma­ter­nelles et pri­maires de la ville, tra­di­tion­nelle dite « ser­vice à table » pour le Foyer­ré­si­dence per­sonnes âgées et de type self­ser­vice au « res­tau­rant mu­ni­ci­pal Comtes de Fo­rez », ou­vert à tous les pu­blics.

Dans le cadre de la se­maine du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, Alain Gau­thier, pre­mier ad­joint, et Da­niel Ro­bert, le chef de la cui­sine, ap­portent des ré­ponses sur la pro­ve­nance et la qua­li­té des pro­duits uti­li­sés.

L’as­pect nu­tri­tion­nel des me­nus

« En pre­mier lieu, nous sou­hai­tons que toutes les équipes tra­vaillent en­semble : les élus, les em­ployés mu­ni­ci­paux ain­si que les dif­fé­rents par­te­naires, comme la dié­té­ti­cienne du centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez, qui porte un re­gard sur l’as­pect nu­tri­tion­nel des me­nus », ex­plique le pre­mier ad­joint. Et Da­niel Ro­bert de pré­ci­ser : « Nous tra­vaillons se­ lon trois axes : le cô­té nu­tri­tion­nel, la vo­lon­té de par­ti­ci­per à l’édu­ca­tion des en­fants avec l’ap­pren­tis­sage du goût et la vo­ lon­té d’agir avec la Chambre d’agri­cul­ture au ni­veau du dé­ve­lop­pe­ment de l’ap­pro­vi­sion­ne­ment lo­cal dans la res­tau­ra­tion col­lec­tive ».

Tous les pro­duits non trans­for­més pro­viennent de la Loire : le fro­mage de Saint­Ro­main­le­Puy, Né­ronde, Sau­vain, Pé­lus­sin, Mont­bri­son ou Chamboeuf, les fruits de sai­son du Pi­lat, la viande et la vo­laille de Tre­lins ou Saint­Mar­tin­d’Es­treaux tan­dis que les lé­gumes bio pro­viennent no­tam­ment de Mar­cilly­le­Châ­tel. Quant au pain, il est li­vré par une bou­lan­ge­rie mont­bri­son­naise.

Lo­gique éco­no­mique

L’épi­ce­rie, sou­vent bio comme pour les pâtes, le riz et les len­tilles, est pro­po­sée par des four­nis­seurs en par­te­na­riat avec le ly­cée Jean­Puy de Roanne, ain­si que cer­tains pro­duits trans­for­més « car nous de­vons aus­si res­pec­ter une lo­gique éco­no­mique » pour­suit Alain Gau­thier, la mu­ni­ci­pa­li­té fi­nan­çant une par­tie des re­pas. ■

RES­TAU­RANT DU FOYER RÉ­SI­DENCE. Chaque jour, au moins un plat pro­vient de l’ap­pro­vi­sion­ne­ment lo­cal et plu­sieurs pro­duits bio sont ser­vis sur une se­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.