« Un pré­texte pour faire vivre le village »

Le pe­lo­ton de la cé­lèbre course cy­cliste est pas­sé par Lé­ri­gneux, di­rec­tion Ar­lanc

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Le Cri­té­rium du Dau­phi­né, com­pé­ti­tion de préparation pour tous les ca­dors du Tour de France, est pas­sé dans le Fo­rez, di­manche 4 et lun­di 5 juin. Re­por­tage à Lé­ri­gneux où les jeunes n’ont pas man­qué l’oc­ca­sion de fé­dé­rer les ha­bi­tants au­tour de l’évé­ne­ment.

Des di­zaines de cam­ping­cars sta­tion­nés sur les bords de route, dra­peaux belges ou Union Jack fiè­re­ment ar­bo­rés, des tables de pique­nique ins­tal­lées dans les prés ver­doyants des monts du Fo­rez. Pas de doute, ça fleu­rait bon la course cy­cliste dans le Mont­bri­son­nais, en ce lun­di ma­tin.

Le Cri­té­rium du Dau­phi­né, pré­sen­té comme une ré­pé­ti­tion gran­deur na­ture de la « Grande boucle », est pas­sé par là lors de la deuxième étape qui a re­lié Saint­Cha­mond à Ar­lanc, dans le Puy­de­Dôme. Le sprin­teur fran­çais de la FDJ Ar­naud Dé­mare l’a em­por­té. Il ne jouait pour­tant pas les pre­miers rôles lorsque le pe­lo­ton a tra­ver­sé Lé­ri­gneux, au 84e ki­lo­mètre de l’étape, à la pour­suite de trois cou­reurs « échap­pés », comme on dit dans le jar­gon.

Il était 14 h 30 lorsque les cy­clistes qui ve­naient de gra­vir le col de Ver­riè­re­sen­Fo­rez ont tra­ver­sé le village, prêts à s’at­ta­quer aux pre­mières pentes me­nant au col de Ba­ra­cu­chet.

Der­rière les bar­rières de sé­cu­ri­té, les ha­bi­tants de Lé­ri­gneux étaient par­ti­cu­liè­re­ment nom­breux, en ce lun­di de Pen­te­côte, à ap­plau­dir le pas­sage de Ro­main Bar­det, Ch­ris Froome, Ale­jan­dro Val­verde et con­sorts. Il faut dire que l’as­so­cia­tion des jeunes de Bard et Lé­ri­gneux avait fait le né­ces­saire pour que le pas­sage de la course par­mi les su­perbes mai­sons en pierres de leur village soit re­mar­qué. Dès 8 heures du ma­tin, les co­pré­si­dents Jé­ré­my et Flo­rian Néel et leurs ca­ma­rades avaient sor­ti la mar­mite et fait mi­jo­ter les tripes sur la place de la mai­rie. Les tables et les bancs en bois dres­sés sous les grandes ton­nelles blanches don­naient au bourg des al­lures de fête au village avant l’heure.

70 parts de tripes pré­vues… 140 ven­dues

Les « an­ciens » du village ont pris d’as­saut les pre­miers pla­teaux ser­vis. Il n’était pas 10 heures. Les 70 por­tions pré­vues se sont en­vo­lées en un rien de temps. « On ne s’at­ten­dait pas à un tel suc­cès », a avoué Jé­ré­my. Au­de­là des 140 pla­teaux ven­dus 6 €, c’est sur­tout la fier­té de ras­sem­bler les ha­bi­tants du bourg qui anime ces jeunes bé­né­voles. « Per­son­nel­le­ment, je suis le Tour de France de­puis que je suis tout pe­tit, sou­ligne Flo­rian. Je m’in­té­resse au vé­lo mais le pas­sage du Cri­té­rium, c’est sur­tout un pré­texte pour faire vivre le village. »

Ch­ris­tine Be­douin, maire de la pe­tite com­mune de 156 âmes, a sa­lué l’ini­tia­tive. « C’est une bonne chose, ça fait par­ler de Lé­ri­gneux. Des Belges se sont ar­rê­tés pour man­ger les tripes ce ma­tin. Quand ils ont ap­pris que j’étais le maire, ils m’ont de­man­dé de vi­si­ter la mai­rie. Ce sont des mo­ments agréables. En plus, le temps était de la par­tie. »

Avant l’ar­ri­vée des cou­reurs, Mau­rice, l’un des aî­nés du village, avait pré­vu le scé­na­rio : « Avec la grim­pette jus­qu’à Ver­rières, ils n’ar­ri­ve­ront pas grou­pés. Ça va égrai­ner. » Pas man­qué… Un trio com­po­sé de Koen Bouw­man, Ro­main Com­baud et Na­than Brown s’est dé­ta­ché et le pe­lo­ton s’est pré­sen­té bien épar­pillé.

Les com­men­taires al­laient bon train. Les connais­seurs, un peu chau­vins, ont en­cou­ra­gé l’Al­ti­li­gé­rien Ro­main Bar­det qui a ter­mi­né 2e du Tour de France 2016 et n’ont pas épar­gné Ch­ris Froome. Deux dames, la cin­quan­taine, ont li­vré des avis… plus dé­ca­lés : « Tu as vu comme ils sont taillés, les cy­clistes ? Y a pas à dire, ça en­tre­tient le vé­lo… ». Ar­naud Dé­mare a fait un pas­sage peu re­mar­qué dans le village, au coeur du pe­lo­ton. C’est à Ar­lanc, après la flamme rouge, que le sprin­teur a « sor­ti les tripes »… ■

« Tu as vu comme ils sont taillés ? Ah ça en­tre­tient le vé­lo… »

OR­GA­NI­SA­TION. Tho­mas Ni­gon, se­cré­taire, Flo­rian et Jé­ré­my Néel, co­pré­si­dents des Jeunes de Bard et Lé­ri­gneux, ont pré­pa­ré les tripes de­puis 8 heures du ma­tin, sur la place du village.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.