Trois - et peut-être quatre - en­ga­ge­ments et quatre re­crues

Le nou­vel en­traî­neur mont­bri­son­nais, Jé­ré­my Beaufort, pré­pare le pro­chain exer­cice

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Sports -

Nom­mé à la tête du Bas­ket club de Mont­bri­son (BCM) fin avril der­nier, Jé­ré­my Beaufort a des idées bien pré­cises sur le vi­sage de son fu­tur groupe. Le nou­veau tech­ni­cien mont­bri­son­nais sou­haite ren­for­cer le sec­teur in­té­rieur et trou­ver plus de com­plé­men­ta­ri­té entre ses dif­fé­rents élé­ments. Convain­cus, Ju­lien Pe­ti­teau, Jo­ris Ba­do et Va­len­tin Ge­lin ont choi­si de pro­lon­ger leur bail dans le Fo­rez. Un autre joueur pour­rait les imi­ter dans les jours qui viennent, per­sua­dé, comme tout le monde au club, que le BCM va être re­pê­ché en N2.

Un an après son ar­ri­vée dans le Fo­rez en pro­ve­nance de Nord Ar­dèche (N2), Ju­lien Pe­ti­teau a dé­ci­dé de pro­lon­ger son bail au Bas­ket club de Mont­bri­son (BCM). Le na­tif de Tou­lon a été le pre­mier convain­cu par le pro­jet qu’a pré­sen­té le nou­vel en­traî­neur fo­ré­zien, Jé­ré­my Beaufort.

Trois pro­lon­ga­tions en at­tente

Contac­té en mars der­nier après la dé­ci­sion prise par les di­ri­geants mont­bri­son­nais de se sé­pa­rer de Guillaume Pons (lire l’en­tre­tien avec le pré­sident Joël Chaux pa­ru dans notre édi­tion du 25 mai), ce­lui qui était alors aux com­mandes de l’ALS An­dré­zieux­Bou­théon en N1 n’a pas mis long­temps à se dé­ci­der. « Mont­bri­son est une place forte et his­to­rique du bas­ket dans la Loire, ex­plique le tech­ni­cien. Après une sai­son très contrai­gnante et éprou­vante mal­gré le suc­cès spor­tif (le pro­mu an­dré­zien s’est main­te­nu et a dis­pu­té les plays­offs, N.D.L.R.), j’avais pris la dé­ci­sion de ra­len­tir le rythme. La pro­po­si­tion du BCM ca­drait avec ce choix ef­fec­tué en concer­ta­tion avec ma fa­mille. »

Tom­bé d’ac­cord à Pâques avec Mont­bri­son, avant même de sa­voir si le club al­lait se main­te­nir ou être re­lé­gué en N3, Jé­ré­my Beaufort a com­men­cé à étu­dier le jeu et le groupe bé­cé­miste. L’an­cien joueur de La Pon­toise, d’An­dré­zieux et de Feurs a vite iden­ti­fié deux pistes de tra­vail : il veut « ren­for­cer le sec­teur in­té­rieur » et « of­frir plus de com­plé­men­ta­ri­té » aux dif­fé­rents élé­ments qui dé­fen­dront les cou­leurs mont­bri­son­naises en 2017/2018. Jé­ré­my Beaufort a lais­sé le BCM conclure son exer­cice (sur une re­lé­ga­tion au terme d’un der­by à do­mi­cile face aux En­fants du Fo­rez de Feurs) puis s’est en­tre­te­nu avec chaque joueur pour ex­pli­quer sa phi­lo­ so­phie de jeu et connaître les in­ten­tions de cha­cun.

Quatre pro­po­si­tions de pro­lon­ga­tion de con­trat ont en­suite été adres­sées à des pro­fils que sou­haite conser­ver le nou­veau coach. Ju­lien Pe­ti­teau a si­gné, très vite sui­vi par Jo­ris Ba­do et Va­len­tin Ge­lin. Un autre pour­rait suivre dans les jours qui viennent. Se­lon nos in­for­ma­tions, la balle se­rait dans le camp de Tris­tan To­ne­guz­zo. Jé­ré­my Beaufort et le BCM at­tendent la dé­ci­sion de l’in­té­res­sé. Un cin­quième élé­ment a été sol­li­ci­té mais n’a pas en­core don­né suite : il s’agit de Joël Awich. Le pi­vot ke­nyan de 2 mètres a été l’une des sa­tis­fac­tions de la sai­son écou­lée. L’idée d’une pro­lon­ga­tion n’est pas dé­fi­ni­ti­ve­ment écar­tée par ce­lui qui est re­tour­né au­près de sa fa­mille aux États­Unis mais elle n’est pas pri­vi­lé­giée par son agent. Ce der­nier sou­hai­te­rait que son pou­lain trouve un club plus hup­pé, en N1 no­tam­ment.

Jean Veillet vers d’autres ho­ri­zons

Dans le même temps, le tech­ni­cien bé­cé­miste s’est mis en quête de quatre re­crues pour les postes 2 (ar­rière), 3 (ai­lier) et 4/5 (ai­lier fort­pi­vot). Compte te­nu du bud­get du BCM et des pré­ten­tions sa­la­riales des joueurs, un étran­ger, sou­vent moins cher qu’un Fran­çais du même ni­veau, de­vrait dé­bar­quer dans le Fo­rez. Là en­core, pas de nom car les pistes sont nom­breuses et pas as­sez abou­ties pour dé­voi­ler quoi que ce soit. En re­vanche, parce que Jé­ré­my Beaufort sou­haite « tra­vailler avec un groupe de douze joueurs dont quatre jeunes » et « conser­ver deux places sur la feuille de match à ces es­poirs lo­caux qui doivent com­prendre qu’il y a une op­por­tu­ni­té à sai­sir », il est ai­sé d’en dé­duire que quatre joueurs ne por­te­ront plus le maillot mont­bri­son­nais.

C’est of­fi­ciel pour Maxime Ne­la­ton puisque vous avez ap­pris dans ces co­lonnes que le ca­pi­taine de la sai­son pas­sée s’était en­ga­gé avec Beau­jo­lais bas­ket. Ça semble aus­si ac­quis pour Jean Veillet, Ted­dy Mai­ze­roi et Lu­cas Ra­mos. Le pre­mier es­père lui aus­si pou­voir dé­mon­trer sa ca­pa­ci­té à évo­luer un étage au­des­sus. Âgé de 38 ans dans quelques jours, le se­cond s’était fait à l’idée que c’était ter­mi­né alors que Lu­cas Ra­mos, lui, a eu un temps de jeu fa­mé­lique et a be­soin de jouer.

La re­prise de l’en­traî­ne­ment est pro­gram­mée au 1er août, salle Jean­Pierre­Cher­blanc. Un mois et une se­maine plus tard, le BCM en­ta­me­ra son cham­pion­nat. De N2, tous les Bé­cé­mistes, di­ri­geants, joueurs et sup­por­ters, en sont convain­cus, per­sua­dés que Mont­bri­son, pre­mier au ran­king (pro­cé­dé uti­li­sé par la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de bas­ket­ball (FFBB) pour clas­ser tous les clubs au sein d’une même di­vi­sion en fonc­tion du nombre de vic­toires se­lon le nombre de matches joués, du quo­tient points mar­qués sur points en­cais­sés… pour un éven­tuel re­pê­chage), va être re­ver­sé dans la qua­trième di­vi­sion na­tio­nale. ■

Joël Awich a une offre mais son agent vise plus haut

EN­TRAέNEUR. Jé­ré­my Beaufort mul­ti­plie les vi­sion­nages de vi­déos pour trou­ver quatre re­crues.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.