En route pour le Por­tu­gal en 2 CV

Six amis, pas­sion­nés de la cé­lèbre 2 CV, pré­parent un pé­riple de près de 4.000 km en « Deu­deuche »

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

AVENTURE. Six Li­gé­riens vont par­cou­rir les 2.000 km qui sé­parent Saint­Gal­mier d’Eri­cei­ra au Por­tu­gal à bord de trois 2 CV, du 14 au 24 juillet.

REN­CONTRE MON­DIALE. Yves et Mo­nique, de Saint­Mé­dard­en­Fo­rez, pré­parent ce voyage de­puis six mois pour as­sis­ter à la 22e ren­contre mon­diale des Amis de la 2 CV.

Plus de 3.000 pro­prié­taires de 2 CV ont ren­dez­vous à Eri­cei­ra, au Por­tu­gal

Ils sont six Li­gé­riens, amou­reux de la 2 CV. Ven­dre­di 14 juillet, ils par­ti­ront de Saint-Gal­mier pour un pé­riple de 2.000 km, jus­qu’à Eri­cei­ra, au Por­tu­gal, où se tien­dra la 22e ren­contre mon­diale des Amis de la 2CV. En route…

La pe­tite re­morque est dé­jà at­ta­chée et les dra­peaux fran­çais et por­tu­gais fiè­re­ment dres­sés à l’ar­rière. La 2 CV d’Yves Lau­ran­son et sa com­pagne Mo­nique Au­bert est prête à sillon­ner les pe­tites routes de France, d’Espagne et du Por­tu­gal. De Saint­Gal­mier, point de dé­part de l’aventure, à Eri­cei­ra, pe­tite bour­gade si­tuée 2.000 km plus loin, à cô­té de Lis­bonne. C’est ici que se dé­rou­le­ra la 22e ren­contre mon­diale des Amis de la 2 CV, du 26 au 31 juillet. Plus de 3.000 mo­dèles de la voi­ture phare de la marque aux che­vrons sont at­ten­dus à ce ren­dez­vous bis­an­nuel.

Le couple de Saint­Mé­dard­enFo­rez fait par­tie d’un mi­ni­cor­tège com­po­sé de trois « Deu­deuches », avec Bru­non Bi­bi­lo­ni, de Saint­Étienne et Valérie et Bru­no Simon, ac­com­pa­gnés de leur fille Lau­riane, ori­gi­naires de Bussières. Des com­pa­gnons de route qui font par­tie de l’an­tenne ré­gio­nale Fo­rez­Ve­lay­Lyon­nais des Amis de la 2 CV.

Le 14 juillet, jour de la fête na­tio­nale, les trois 2 CV par­ti­ront du par­vis de l’hô­tel­de­ville bal­do­mé­rien pour un voyage di­vi­sé en huit étapes pré­dé­fi­nies qui les mè­ne­ront no­tam­ment à Bor­deaux, San Sé­bas­tien, Leon en Espagne et Eri­cei­ra. Le trio pas­se­ra aus­si par Ri­bei­ra de Pena, com­mune ju­me­lée avec SaintGal­mier, où une ré­cep­tion en leur hon­neur est pré­vue.

« Ce­la fait six mois qu’on pré­pare ce voyage qui doit du­rer trois se­maines, sou­ligne Yves Lau­ran­son. On a as­su­ré toute la lo­gis­tique, on est prêts à par­tir. » Ils ont pen­sé à ajou­ter quelques pièces de re­change dans le coffre, en cas de pé­pin mé­ca­nique. Une éven­tua­li­té pour cette voi­ture de 1982, guère ha­bi­tuée à par­cou­rir de telles dis­tances. « On a ta­blé sur une moyenne de 50 km/h en­vi­ron. Mais on a pré­ vu beau­coup de haltes, chez des membres des Amis de la 2 CV, ou tout sim­ple­ment chez des connais­sances, prêtes à nous hé­ber­ger », dé­ve­loppe Yves.

La route n’ef­fraye pas ces deux re­trai­tés, qui louent le confort de la 2 CV. « J’ai des pro­blèmes de dos, mais dans cette voi­ture, je suis tout à fait à mon aise », as­sure Mo­nique, consciente, comme son conjoint, du ca­pi­tal sym­pa­thie de ce fleu­ron de l’au­to­mo­bile fran­çaise au­près du grand pu­blic. « J’ai eu par le pas­sé une ca­brio­let 404 Pi­nin­fa­ri­na, « Ce­ci n’est pas une voi­ture, c’est un art de vivre »

Une fois ar­ri­vés à bon port, les six Li­gé­riens res­te­ront toute la se­maine à Eri­cei­ra, en­tou­rés d’amou­reux de « Deu­deuche ». Pour Yves et Mo­nique, il s’agi­ra de leur troi­sième par­ti­ci­pa­tion à une ren­contre mon­diale. Ils se sou­viennent qu’en 2011, à Sal­bris, dans le Loir­et­Cher, plus de 7.000 pro­prié­taires de 2 CV s’étaient don­né ren­dez­vous. Un re­cord. « Il y en avait des com­plè­te­ment tra­fi­quées, des ca­brio­lets et d’autres bien plus clas­siques. Mais le point com­mun entre tous, c’est cet amour pour cette voi­ture. On a l’im­pres­sion d’être entre amis », jure Yves Lau­ran­son.

Un amour que ce re­trai­té de la banque ne peut ca­cher bien long­temps à ses in­vi­tés. Dans son ga­rage sont soi­gneu­se­ment ran­gées trois 2 CV, dont une en­tiè­re­ment re­tra­vaillée da­tant de 1957 et une Me­ha­ri, autre voi­ture em­blé­ma­tique de Ci­troën, qui pos­sède le même mo­teur que la « Deu­deuche ». Sur cha­cune d’elles, un au­to­col­lant soi­gneu­se­ment po­sé, sur le­quel on peut lire : « Ce­ci n’est pas une voi­ture, c’est un art de vivre ». C’est avec cet état d’es­prit que 3.000 « Deu­deuches » du monde en­tier conver­ge­ront vers Eri­cei­ra, le 26 juillet… une DS… Eh bien c’est in­croyable de voir le nombre de per­sonnes au bord de la route qui nous font un signe lors­qu’on est à bord de la 2 CV. Cer­tai­ne­ment parce qu’elle fait re­mon­ter des sou­ve­nirs d’en­fance ou de jeu­nesse à énor­mé­ment de Fran­çais », sou­rit Yves.

EX­CI­TA­TION. Mo­nique Au­bert et Yves Lau­ran­son pré­parent ce voyage à Eri­cei­ra, au Por­tu­gal, de­puis six mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.