Un mil­lier de joueurs de boules lyon­naises à Feurs ce week-end

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

130 bé­né­voles vont consa­crer tout ou par­tie de leur wee­kend à l’évé­ne­ment

128 jeux tra­cés sur un seul et même site, 1.500 places as­sises en tri­bunes, un ki­lo­mètre de bar­rières à ins­tal­ler, plus de 1.300 re­pas à ser­vir et 1.000 nui­tées à as­su­rer… Le co­mi­té bouliste dé­par­te­men­tal de la Loire et la Ville de Feurs ont fait les choses en grand pour les cham­pion­nats de France de boules lyon­naises doubles.

Là où Gre­noble, plus de 163.000 ré­si­dants, a pré­fé­ré dé­cli­ner la pro­po­si­tion « pour des rai­sons bud­gé­taires », se­lon Ber­nard Dau­bard, pré­sident du Co­mi­té bouliste dé­par­te­men­tal (CBD) de la Loire et de l’En­tente spor­tive bouliste (ESB) de Feurs, la mo­deste com­mune de Feurs, 8.202 ha­bi­tants, a dé­ci­dé de re­le­ver le dé­fi.

Une mo­bi­li­sa­tion gé­né­rale

Ces 30 juin, 1er et 2 juillet, la ci­té fo­ré­zienne va vivre au rythme des cham­pion­nats de France de boules lyon­naises doubles. Der­rière cette ap­pel­la­tion un peu abs­conse pour ceux qui ne sont pas des connais­seurs du sport­boules, se tiennent 360 équipes qua­li­fiées ve­nues de toute la France, soit 1.080 joueurs et joueuses, adultes et jeunes (moins de 15 et moins de 18 ans), qu’il va fal­loir ac­cueillir, ali­men­ter, hé­ber­ger, et même en­ca­drer pour as­su­rer leur sé­cu­ri­té et celles des mil­liers de spec­ta­teurs at­ten­dus sur le site du bou­lo­drome du pa­lais et du stade Mau­rice­Rous­son.

Pas de quoi re­fré­ner l’en­thou­siasme de Ber­nard Dau­bard.

Dé­ter­mi­né à re­pous­ser « le soi­di­sant ir­ré­mé­diable dé­clin de la boule lyon­naise » de­puis son élec­tion à la tête du CBD, en dé­but d’an­née (lire notre édi­tion

du 2 fé­vrier), lui a sau­té sur l’op­por­tu­ni­té évo­quée par la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de sport­boules lyon­naises (FFSB). Sa per­son­na­li­té et son dé­ter­mi­nisme ont convain­cu la Ré­gion Auvergne­Rhône­Alpes (Au­RA), la sous­pré­fec­ture de la Loire, le Con­seil dé­par­te­men­tal de la Loire, les membres du bu­reau du co­mi­té li­gé­rien, les as­so­cia­tions bou­listes mais aus­si et sur­tout la Ville de Feurs pour tout ce qui concerne la lo­gis­tique de l’évé­ne­ment. Un exemple par­mi d’autres : un ki­lo­mètre de bar­rières va être dé­ployé pour as­su­rer la sé­cu­ri­té.

Grâce à l’im­pli­ca­tion d’autres dis­ci­plines fo­ré­ziennes telles que le foot­ball, le bas­ket­ball et handball, ces cham­pion­nats vont se dé­rou­ler sur un seul et même site, bou­lo­drome du pa­lais et sur le ter­rain sta­bi­li­sé et le par­king en­sa­blé du stade Mau­rice­Rous­son. L’US Feurs prête ses lo­caux pour une salle ré­ser­vée à la tren­taine d’ar­bitres et une autre des­ti­née aux contrôles an­ti­do­page. Les trois bu­vettes ex­té­rieures se­ront te­nues par des bé­né­voles des as­so­cia­tions elles aus­si en­ga­gées dans cette aventure.

Ber­nard Dau­bard peut s’en­or­gueillir d’une mo­bi­li­sa­tion gé­né­rale puisque le ly­cée du puits de l’Aune à Feurs, et la Mai­son fa­mi­liale et ru­rale (MFR) du Fo­rez, à Mor­nand­en­Fo­rez, ont mis leurs cou­chages à dis­po­si­tion (moyen­nant 10 à 12 € la nuit et 6 € le pe­tit­dé­jeu­ner) tan­dis que l’in­dus­trie lo­cale (Ni­gay, No­tin, In­ter­mar­ché, Ca­si­no…) a ap­por­té sa pierre. Un exemple là en­core : la source Pa­rot de Saint­Ro­main­le­Puy a fait don de plu­sieurs cen­taines de packs d’eau ga­zeuse.

Au to­tal, plus de 130 bé­né­voles vont consa­crer tout ou par­tie de leur week­end à l’ac­cueil et à l’or­ga­ni­sa­tion de cette com­pé­ti­tion qui, pour la pre­mière fois, va se jouer sur 128 jeux et non pas 96 ou 108 comme ha­bi­tuel­le­ment. 1.500 places as­sises en tri­bunes (30.000 € de bud­get pour cet équi­pe­ment) per­met­tront aux spec­ta­teurs de suivre les quelque 6.500 par­ties au plus près des joueurs qui trou­ve­ront un vaste espace de res­tau­ra­tion à l’abri du bou­lo­drome. C’est La table ronde, le trai­teur de Feurs, qui as­sure ce vo­let de l’or­ga­ni­sa­tion. 1.300 à 1.400 re­pas de­vraient ain­si être ser­vis ces 1er et 2 juillet.

Les buts de la fi­nale dé­po­sés en pa­ra­chute

Bien en­ten­du, l’as­pect fes­tif n’a pas été né­gli­gé car Ber­nard Dau­bard et son équipe veulent que ce sé­jour dans le Fo­rez reste un bon sou­ve­nir pour tous les par­ti­ci­pants et pas uni­que­ment pour ceux qui dé­cro­che­ront un titre. Un gent­le­man avec des per­son­na­li­tés lo­cales ou­vri­ra le bal ven­dre­di 30 juin dès 15 heures sui­vi, à 18 heures, d’une cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture avec fan­fare, dé­fi­lé et dé­mons­tra­tion des Aigles du Fo­rez, bande de jeunes spor­tifs ama­teurs qui re­bon­dissent sur des tram­po­lines pour al­ler dun­ker.

Les pre­mières par­ties dé­bu­te­ront à 7 h 30 sa­me­di. Le wee­kend s’achè­ve­ra par le dé­fi­lé et la pré­sen­ta­tion des fi­na­listes, di­manche à 15 heures, l’ar­ri­vée des buts avec les pa­ra­chu­tistes de Saint­Gal­mier et le dé­but des finales à 15 h 30. Deux heures plus tard, la re­mise des ré­com­penses vien­dra clore un wee­kend dense « qui s’ins­crit dans un plan de dé­ve­lop­pe­ment évé­ne­men­tiel du sport­boules dans le dé­par­te­ment », pa­role de Ber­nard Dau­bard…

BOULES. Ber­nard Dau­bard est par­ve­nu à fé­dé­rer dif­fé­rents ac­teurs fo­ré­ziens au­tour de l’or­ga­ni­sa­tion de ces cham­pion­nats de France. (au centre)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.