Les ca­prices de la mé­téo

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Zapping - Pierre-Fran­çois Che­tail

« Mais quelle hor­reur ce temps, on se croi­rait au mois de no­vembre ! » Ce week-end, nom­breux sont ceux à s’être plaints de la mé­téo exé­crable, qui a em­pê­ché de s’adon­ner aux tra­di­tion­nelles par­ties de pé­tanque ou ba­lades à la cam­pagne après le re­pas du di­manche fa­mi­lial. Cette fin de se­maine, ce n’était pas le bon mo­ment pour al­ler se bai­gner à la pis­cine, se faire bron­zer sur un tran­sat en li­sant un bon bou­quin, ou faire un tour de vé­lo, c’est in­dé­niable. Mais est-ce une rai­son va­lable de se la­men­ter, alors que l’été ne fait que com­men­cer (et qu’en juin, peu­têtre les mêmes grin­cheux gro­gnaient à cause des tem­pé­ra­tures ca­ni­cu­laires) ? Pas for­cé­ment. D’une part parce que s’aga­cer du temps qu’il fait n’a que peu de chances d’avoir une in­ci­dence sur la cou­leur du ciel. D’autre part parce qu’il faut sa­voir faire contre mau­vaise for­tune bon coeur. À l’image de tous ces gens que l’on re­trouve, no­tam­ment cette se­maine, en pages lo­cales : jeunes ma­riés du wee­kend qui confirment l’adage « ma­riage plu­vieux, ma­riage heu­reux », en­fants ne se lais­sant pas per­tur­ber par la pluie et don­nant le meilleur d’eux­mêmes lors de leur spec­tacle d’école de fin d’an­née, clas­sards dé­ter­mi­nés à faire la fête en toutes cir­cons­tances… Ce­ci étant dit, ron­chon­ner à cause de la pluie ou du trop beau temps, c’est plu­tôt bon signe aus­si : ce­lui de n’avoir pas comme source d’aga­ce­ment des sou­cis plus grands que ceux pro­vo­qués par les ca­prices de la mé­téo.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.