Une nou­velle bri­gade pour les gen­darmes

Le feuille­ton sem­blait sans fin. De­puis le 1er août, les vingt et un gen­darmes de Feurs et Pa­nis­sières sont en­fin réunis dans une nou­velle bri­gade, route de Roanne, sous les ordres du ca­pi­taine Phi­lippe Rous­sel.

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Il reste en­core quelques car­tons à dé­faire ici et là. Il faut dire que le dé­mé­na­ge­ment a été express. La nou­velle bri­gade de gen­dar­me­rie de Feurs, si­tuée sur le bord de la route de Roanne (RD 1082), a ou­vert ses portes mar­di 1er août, soit le len­de­main des fer­me­tures de l’an­cienne, rue de Ver­dun et de la bri­gade de proxi­mi­té de Pa­nis­sières.

« Cette nou­velle bri­gade était plus que né­ces­saire »

« Le ser­vice a conti­nué, même si on a ren­con­tré quelques dif­fi­cul­tés le pre­mier jour, no­tam­ment liées aux lignes té­lé­pho­niques. Mais tout est ra­pi­de­ment ren­tré dans l’ordre, sou­ligne l’ad­ju­dant­chef Da­mien Tel­lier, ra­vi de pou­voir in­ves­tir ces nou­veaux lo­caux. « L’an­cienne bri­gade da­tait de 1936. Elle était à la li­mite de l’in­sa­lu­bri­té, les bu­reaux étaient exi­gus… Cette nou­velle bri­gade était plus que né­ces­saire, re­con­naî­til. C’est dé­sor­mais à nous de prendre nos marques. Tout ira beau­coup mieux d’ici sep­tembre. »

En plus des bu­reaux, les lo­ge­ments ont été conçus pour abri­ter vingt et un mi­li­taires, soit l’ef­fec­tif ac­tuel de la bri­gade de Feurs. C’est le pe­tit bé­mol sou­le­vé par l’ad­ju­dant­chef. « Les lo­caux sont spa­cieux mais la bri­gade a été pré­vue pour le nombre ac­tuel. On se­ra mal­heu­ reu­se­ment vite coin­cés si de nou­veaux mi­li­taires sont ame­nés à nous re­joindre », sou­ligne­t­il.

« 80 % de notre ac­ti­vi­té est à Feurs »

En ef­fet, le ra­tio, chez les gen­darmes, est gé­né­ra­le­ment d’un mi­li­taire pour 1.000 ha­bi­tants. Or, la cir­cons­crip­tion couvre 22 com­munes et 25.000 ha­bi­tants.

Quant à la fer­me­ture de la bri­gade de proxi­mi­té de Pa­nis­sières, l’ad­ju­dant­chef Tel­lier la trouve lo­gique, « 80 % de notre ac­ti­vi­té est réa­li­sée à Feurs. C’est donc plus simple de tra­vailler avec tous les mi­li­taires sur un seul et même site. »

Le Con­seil dé­par­te­men­tal de la Loire de­vrait réa­li­ser quelques tra­vaux sur la route de Roanne, afin de fa­ci­li­ter les sor­ties des vé­hi­cules et dans le même temps pour as­su­rer la sé­cu­ri­té des fa­milles des mi­li­taires qui pour­ront plus fa­ci­le­ment tra­ver­ser pour ac­cé­der no­tam­ment au col­lège du Pa­lais, si­tué juste en face de la nou­velle ca­serne. L’opé­ra­tion de­vrait être ef­fec­tuée cou­rant 2018.

PO­SI­TION­NE­MENT. La nou­velle bri­gade de Feurs longe la route de Roanne…

OU­TIL. L’ad­ju­dant-chef Da­mien Tel­lier ap­pré­cie les nou­velles condi­tions de tra­vail mises à dis­po­si­tion des vingt et un mi­li­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.