Lou pié­dé­chô, un par­cours à faire pieds nus au coeur des monts du Fo­rez

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

La ferme de Ser­vanges a créé de toutes pièces un par­cours pieds nus dans les bois de Saint-Georges-en-Cou­zan, au lieu-dit Epé­zy. Un tra­cé ori­gi­nal de 1,5 km, à réa­li­ser en fa­mille, au cours du­quel les plantes des pieds re­dé­couvrent le contact di­rect avec la na­ture. Les chaus­sures sont priées de res­ter au pla­card…

C’est un par­cours par­ti­cu­liè­re­ment in­so­lite qui a vu le jour en avril der­nier, dis­crè­te­ment flan­qué dans les monts du Fo­rez. Amis po­do­phobes, ne li­sez pas ces pro­chaines lignes, l’an­goisse pour­rait vous en­va­hir.

Jan­ny et Ro­ger Mou­lin, les pro­prié­taires de cette ferme à vaches lai­tières, ont eu l’idée ori­gi­nale de créer un par­cours pieds nus, long de 1,5 km. Lou pié­dé­chô ­ en pa­tois, les pieds

dé­chaus­sés ­ est un cir­cuit se­mé d’énigmes à ré­soudre afin de trou­ver le nom du lu­tin qui vous per­met­tra d’ou­vrir le coffre­fort. Une ma­nière in­tel­li­gente d’en ap­prendre da­van­tage sur la na­ture, tout en s’amu­sant.

Pre­mière étape, se dé­les­ter de ses chaus­sures et dé­mar­rer la marche dans un pe­tit fi­let d’eau, en pro­ve­nance di­recte de la fo­rêt. Une sen­sa­tion ra­fraî­chis­sante avant de rendre vi­site aux ani­maux de la mi­ni­ferme. La­pins, poules, co­chons nains, mou­tons et pe­tites chèvres se cô­toient dans un grand en­clos au som­met du­quel est ins­tal­lé un mi­ra­dor, pour pro­fi­ter de la vue im­pre­nable sur les monts du Fo­rez.

Vous avez tout le loi­sir de ca­ res­ser, bi­chon­ner les bêtes, très do­ciles avec les en­fants qui le sont aus­si.

La suite du par­cours se dé­roule à l’ombre de la fo­rêt, dans un pe­tit dé­ni­ve­lé ac­ces­sible à tous, hor­mis les pous­settes et les per­sonnes en fau­teuil rou­lant.

Fi­nis les câ­lins et les doigts de pieds en éven­tail au contact des ani­maux, place à l’ac­tion.

Le couple de fer­miers a pas­sé un an à concoc­ter toute une sé­rie de mo­dules fa­bri­qués à base de bois. Les vi­si­teurs vont alors re­trou­ver des sen­sa­tions en mar­chant sur des ron­dins dé­cou­pés, des bûches ali­gnées, des cailloux, des pommes de pin ­ as­su­ré­ment pas la sen­sa­tion la plus agréable du par­cours ­ du sable et même… en met­tant les pieds dans de la glaise. Avouez qu’on n’a pas tous les jours l’oc­ca­sion de pa­tau­ger dans la ga­doue !

Lu­tins et pe­tites fées au dé­tour d’un mo­dule

« L’ob­jec­tif de ce par­cours est de re­trou­ver des sen­sa­tions ou­bliées, le tout dans un cli­mat apai­sant et en toute sim­pli­ci­té », dé­ve­loppe Jan­ny Mou­lin.

Le tra­cé, qui dure entre 2 heures et 2 h 30, sans prendre les jambes à son cou et en ré­sol­vant toutes les énigmes, est par­se­mé de per­son­nages mys­tiques. Ne vous éton­nez pas si vous tom­bez nez à nez avec des pe­tites fées ou des lu­tins, tran­quille­ment po­sés dans les arbres. Si bien que cer­tains adultes, ve­nus ac­com­pa­gner leurs têtes blondes, as­surent re­trou­ver une part d’en­fance dans ce pe­tit es­pace de ver­dure.

En toute fin de par­cours, quatre pe­tites dou­chettes ap­pro­vi­sion­nées par un pe­tit cours d’eau at­tendent les vi­si­teurs, qui sont en­suite in­vi­tés à se re­chaus­ser. Sans doute la sen­sa­tion la plus pé­nible du par­cours…

« Re­trou­ver des sen­sa­tions ou­bliées dans un cli­mat apai­sé »

CIR­CUIT. La pe­tite ri­vière de glaise est évi­dem­ment l’une des por­tions les plus at­ten­dues par les en­fants.

MO­DULES. Il a fal­lu un an pour tra­cer le par­cours. Les mo­dules, très di­vers, font l’una­ni­mi­té au­près du pu­blic.

MI­NI-FERME. Les fa­milles peuvent pas­ser un mo­ment avec les ani­maux.

MYS­TIQUE. Fées et lu­tins vous at­tendent à la ferme de Ser­vanges…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.