AU­TOUR DES VEN­DANGES

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale -

Avant les an­nées 70, le rai­sin se coupe au cou­teau et non au sé­ca­teur. La ré­colte est dé­po­sée dans des pa­niers en osier de 60 à 70 kg, ap­pe­lés « pan­nières » (et non dans des hottes), que les plus cos­tauds portent sur l’épaule. Le tra­di­tion­nel fou­lage aux pieds pré­cède le ver­se­ment des grappes dans la cuve, dont le conte­nant peut al­ler jus­qu’à 100 hec­to­litres. « Pour pour­suivre la vi­ni­fi­ca­tion, on conti­nuait de fou­ler le rai­sin dans la cuve les jours sui­vants, pen­dant une bonne se­maine, le temps de la fer­men­ta­tion ». Le vin était en­suite ver­sé dans des ton­neaux (200 litres), des de­mi-muids (500 litres) ou des foudres (10 à 100 hec­to­litres).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.