L’hip­po­drome ter­mine la sai­son en beau­té avec le Quin­té + PMU

La sai­son hip­pique se re­ferme, lun­di 9 oc­tobre, avec le Quin­té + na­tio­nal, le grand ren­dez­vous de l’an­née

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-francois.ver­net@cen­tre­france.com

L’hip­po­drome de Feurs ter­mine sa sai­son en beau­té, lun­di 9 oc­tobre, avec le Quin­té + na­tio­nal. Une course aux re­tom­bées mé­dia­tiques et fi­nan­cières in­con­tes­tables, hé­ri­tage de l’an­cien pré­sident Ray­mond Go­léo.

«Cette course sym­bo­lise tout le tra­vail réa­li­sé pen­dant plus d’une dé­cen­nie par l’an­cien pré­sident de l’hip­po­drome, Ray­mond Go­léo. En tant que chef d’en­tre­prise et per­son­na­li­té lo­cale, il a vite com­pris les en­jeux et a su dé­ve­lop­per la struc­ture », ré­sume Loïc Sa­raud, jour­na­liste sur la chaîne spé­cia­li­sée dans les courses hip­piques Équi­dia, qui a gran­di à Saint­Étienne­le­Mo­lard.

« Peu de per­sonnes au­raient pa­rié, il y a quelques an­nées que Feurs, al­lait dis­po­ser d’un des hip­po­dromes les plus ap­pré­ciés de la ré­gion », ga­ran­tit ce­lui qui voit en l’hip­po­drome fo­ré­zien sa « deuxième mai­son ».

L’hip­po­drome de Feurs or­ga­nise, lun­di 9 oc­tobre, le Quin­té + na­tio­nal sur sa piste en terre, qui est pas­sée de 3.200 à 2.850 mètres cette an­née, « pour at­ti­rer les che­vaux plus aptes à cou­rir cette dis­tance », pré­cise Claude Bar­bot, membre de la so­cié­té hip­pique. Si on ne connaît pas en­core les en­ga­gés pour les huit (ou neuf ) courses au pro­gramme de cette der­nière réunion fo­ré­zienne, on sait que ce type de course at­tire gé­né­ra­le­ment le gra­tin du monde hip­pique. L’hip­po­drome au­ra ses ha­bits de lu­mière en ce jour de fête, « la seule fois de l’an­née où l’on parle de Feurs à l’échelle na­tio­nale », lance Claude Bar­bot.

Ce jour­là, l’équipe de bé­né­voles de l’hip­po­drome met­tra les pe­tits plats dans les grands pour as­su­rer l’ac­cueil des en­traî­neurs et che­vaux de la France en­tière. « On com­mence à être bien ro­dés. Ce­la ne nous de­mande pas beau­coup plus de tra­vail que lors des autres réunions », concède Jean­Marc Gal­let, so­cié­taire.

Le jour­na­liste Loïc Sa­raud met en avant l’as­pect éco­no­mique, très im­por­tant pour la struc­ture : « En or­ga­ni­sant des courses PMU, l’hip­po­drome tire des re­cettes des en­jeux na­tio­naux. L’autre en­jeu, c’est d’at­ti­rer le pu­blic et de confir­mer le fait que Feurs jouit dé­sor­mais d’une vraie cul­ture hip­pique. » Les or­ga­ni­sa­teurs ont d’ailleurs ten­té un « gros coup », en es­sayant de convier le meilleur trot­teur eu­ro­péen du mo­ment, Bold Eagle. Loïc Sa­raud ex­plique que « ça n’a pas pu se faire pour des rai­sons in­dé­pen­dantes de la vo­lon­té de l’hip­po­drome de Feurs », qui avait réus­si à réunir de nom­ breux spon­sors pri­vés pour ac­cueillir le cé­lèbre trot­teur et avait l’ac­cord du pro­prié­taire Pierre Pi­lars­ki, ori­gi­naire du Centre­Est de la France et ami de Jean­Pierre Mi­cho­let, vi­ce­pré­sident de l’hip­po­drome li­gé­rien. En avril, Do­mi­nique de Bel­laigue, pré­sident de la so­cié­té mère des courses au trot, jus­te­ment ap­pe­lée « Le trot », ex­pli­quait au jour­na­liste d’Équi­dia : « Nous sommes ac­tuel­le­ment dans une lo­gique d’op­ti­mi­sa­tion des en­jeux et des courses. Les pro­grammes sont dé­fi­nis par ca­té­go­rie de che­vaux et nous ne pou­vons avoir de dou­blons, car ce­la pour­rait im­pac­ter le nombre de par­tants des autres épreuves ain­si que les en­jeux. C’est le cas avec Feurs, dont la course se se­rait cou­rue à quelques jours d’in­ter­valle avec le Grand prix du Sud­Ouest. »

Qu’im­porte, ce Quin­té + pro­met de belles courses et une fin de sai­son ex­ci­tante.

« Le Quin­té + est le seul jour de l’an­née où l’on parle de Feurs au ni­veau na­tio­nal »

L’hip­po­drome de Feurs ter­mine sa sai­son en beau­té avec le Quin­té + na­tio­nal, lun­di 9 oc­tobre. HIP­PISME.

« Peu de per­sonnes au­raient pa­rié que Feurs dis­po­se­rait d’un des hip­po­dromes les plus ap­pré­ciés de la ré­gion » LOÏC SA­RAUD Jour­na­liste à Équi­dia.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.