Mis en exa­men pour at­teintes sexuelles sur des ca­davres

Un homme de 70 ans a été mis en exa­men pour des at­teintes sexuelles sur des ca­davres à Roanne

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Pas­cal Jac­quet pas­cal.jac­quet@cen­tre­france.com

L’au­teur, un sep­tua­gé­naire roan­nais, dé­jà condam­né pour des agres­sions sexuelles, a re­con­nu les faits. Il a été mis en exa­men et pla­cé sous contrôle ju­di­ciaire.

Se­lon le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Roanne, les faits se se­raient dé­rou­lés de­puis fin juillet 2017, au fu­né­ra­rium mu­ni­ci­pal de Roanne. « Peut­être à une di­zaine de re­prises d’après les dires du mis en cause », pré­cise Éric Jal­let. Tout en no­tant qu’il convient de prendre avec beau­coup de pru­dence ses dé­cla­ra­tions, au vu des pro­blèmes psy­cho­lo­giques et psy­chia­triques dont semble souf­frir l’in­di­vi­du.

L’homme de 70 ans, qui n’était pas un an­cien em­ployé du fu­né­ra­rium, s’in­tro­dui­sait dans les sa­lons mor­tuaires où re­posent les dé­pouilles, à l’in­su du per­ son­nel et des fa­milles, avant de por­ter at­teinte sexuel­le­ment, par des at­tou­che­ments, à des ca­davres de femmes. Ses ve­nues ré­gu­lières et vi­si­ble­ment in­jus­ti­fiées, an­si que les vê­te­ments mal ar­ran­gés de cer­tains dé­funts, ont fi­ni par éveiller la cu­rio­si­té des sur­veillants. Ces der­niers ont alors pré­ve­nu la po­lice.

Des sous-vê­te­ments dé­ro­bés

Mar­di 31 oc­tobre, vers 12 h 30, le sep­tua­gé­naire a été in­ter­pel­lé par les agents de la po­lice mu­ni­ci­pale, suite à une sur­veillance mise en place quelques jours plus tôt. Les po­li­ciers sont in­ter­ve­nus au mo­ment où l’homme s’ap­prê­tait à pas­ser à l’acte une nou­velle fois. Il a tout de suite re­con­nu les faits. Lors de son au­di­tion, le sep­tua­gé­naire au­rait ex­pli­qué ses gestes par le fait qu’il ne sup­por­tait pas la mort de son épouse.

Après sa garde à vue, il a été pré­sen­té au par­quet de Roanne et mis en exa­men. Une in­for­ma­tion ju­di­ciaire a été ou­verte pour com­plé­ter l’en­quête avant une pré­sen­ta­tion de­vant le tribunal cor­rec­tion­nel pour at­teinte à l’in­té­gri­té de ca­davres. Il lui est éga­le­ment re­pro­ché des vols, à sa­voir des sous­vê­te­ments de ses vic­times.

Lais­sé en li­ber­té sous contrôle ju­di­ciaire

Dans ce laps de temps, le juge des li­ber­tés et de la dé­ten­tion a choi­si de le lais­ser libre sous contrôle ju­di­ciaire, avec une obli­ga­tion de soins. Un choix qui n’est pas par­ta­gé par Yves Ni­co­lin, maire de Roanne, qui trouve la dé­ci­sion de jus­tice « cho­quante ».

L’élu a éga­le­ment pré­ci­sé que la sur­veillance al­lait être ra­pi­de­ment ren­for­cée dans le fu­né­ra­rium et de nou­velles dis­po­si­tions mises en place pour en li­mi­ter da­van­tage l’ac­cès.

In­ter­pel­lé au mo­ment où il s’ap­prê­tait à pas­ser à l’acte une nou­velle fois

PAS­CAL JAC­QUET

AT­TOU­CHE­MENTS. Les faits se se­raient dé­rou­lés de­puis la fin du mois de juillet 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.