Les usa­gers face à la « dé­mo­cra­tie sa­ni­taire »

Le Pays Roannais (Roanne) - - Vie Régionale L'actu - E. C.

L’in­ten­si­fi­ca­tion du bé­né­vo­lat ain­si que la re­pré­sen­ta­tion des usa­gers est la tra­duc­tion du concept de « dé­mo­cra­tie sa­ni­taire » , por­té no­tam­ment par les Lois Kouch­ner de 2002.

« C’est ce qui per­met aux usa­gers d’être as­so­ciés à la ges­tion de l’hôpital », ex­plique Jacques Poi­sat, maître de confé­rence à Roanne. Sa­me­di 23 sep­tembre, il ani­me­ra une table ronde sur la place des bé­né­voles et des usa­gers dans « l’es­pace pu­blic hos­pi­ta­lier ».

Dif­fé­rence entre usa­ger et client

« À la dif­fé­rence d’un client dans un éta­blis­se­ment pri­vé, le sta­tut d’usa­ger est in­ti­me­ment lié à notre mis­sion de ser­vice pu­blic. Il im­plique des droits et des obli­ga­tions » , dé­taille Philippe Fersing, di­rec­teur ad­joint de l’hôpital de Roanne.

De­puis 2002, les usa­gers sont re­pré­sen­tés par une Com­mis­sion des usa­gers ( CDU) qui par­ti­cipe no­tam­ment à l’éla­bo­ra­tion de l a p o l i t i q u e me n é e dans l’éta­blis­se­ment en ce qui concerne l’ac­cueil, la prise en charge, l’in­for­ma­tion et les droits des usa­gers, à titre consul­ta­tif pr in­ci­pa­le­ment. Cette com­mis­sion sert éga­le­ment de relais entre les di­ri­geants de l’hôpital et les pa­tients, en cas de li­tiges par exemple. Deux mé­dia­teurs ( un mé­de­cin et un non­mé­de­cin) y siègent, pour pou­voir jus­te­ment y ap­por­ter des ré­ponses. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.