« Roanne a une place à prendre »

Le Pays Roannais (Roanne) - - Vie Régionale L'actu -

Der­rière les com­mu­ni­qués aux ar­gu­ments ci­se­lés, van­tant les atouts du Roan­nais, se trouve l’agence de re­la­tion presse Maatch, ba­sée à Lyon. Anne Bru­net, co-di­ri­geante, dé­crypte la mise en mu­sique de ce mar­ke­ting ter­ri­to­rial.

■ L’Ex­press Im­mo, la re­vue lyon­naise Spot… Pour dif­fu­ser le mes­sage de la marque de ter­ri­toire Roanne Tout & Sim­ple­ment, com­ment ci­blez-vous les sup­ports ? À tra­vers le type de pu­bli­ca­tions, l’idée est de vi­ser les en­tre­pre­neurs et éven­tuels por­teurs de pro­jet qui pour­raient ap­por­ter du dy­na­misme à la ré­gion roan­naise. Pour toutes ces com­mu­ni­ca­tions, nous nous ap­puyons sur les va­leurs fortes de la marque de ter­ri­toire.

■ « Sim­pli­ci­té, flui­di­té et équi­libre » , c’est le socle de la marque. Quels ar­gu­ments dé­ve­lop­pez- vous ?

Nous dé­mon­trons par exemple que le ter­ri­toire roan­nais est très at­trac­tif sur le plan im­mo­bi­lier, bien moins cher que les ré­gions connexes ; que le pa­tri­moine in­dus­triel in­nove éga­le­ment, avec des ré­seaux ac­tifs. L’ob­jec­tif est, certes, de sou­li­gner le dy­na­misme de cette ré­gion, mais aus­si de don­ner en­vie d’y vivre, en évo­quant la gastronomie par exemple, avec ces grands noms qui servent l’image du ter­ri­toire. On s’ap­puie aus­si sur les ac­tua­li­tés, comme l’or­ga­ni­sa­tion ré­cente de la Fed Cup.

■ De­puis plu­sieurs an­nées, ces dé­marches de mar­ke­ting ter­ri­to­rial se mul­ti­plient. Même les villes de taille mo­deste s’y sont mises. Roanne n’est pas la seule à mur­mu­rer à l’oreille des Lyon­nais…

Sé­duire les mé­tro­poles voi­sines, tout le monde le fait un peu à son échelle. Des villes comme Gre­noble, Cham­bé­ry,

mais aus­si plus près comme V ille­franche, com­mu­niquent au­près des Lyon­nais en va­lo­ri­sant d’autres sources d’in­té­rêt, comme la na­ture, les sports d’hi­ver, ou en­core le vo­let tech­no­lo­gie. Dans ce pay­sage, les atouts maîtres de Roanne res­tent sa proxi­mi­té géo­gra­phique et la sim­pli­ci­té pour les en­tre­pre­neurs.

■ Quels sont les re­tours des Lyon­nais par rap­port à Roanne ?

On res­sent une ten­dance gé­né­rale à vou­loir quit­ter les grandes villes. Pour les Lyon­nais, Roanne a l’image d’une ville as­sez bour­geoise, dans la­quelle l’am­biance est fi­na­le­ment as­sez proche de celle qu’ils connaissent. L’Art de vivre et la gastronomie, ce sont des ar­gu­ments qui leur parlent. Ils ont par exemple beau­coup d’es­time pour une ville comme An­ne­cy, qui s’ap­puie là­des­sus. Au­jourd’hui, on voit qu’il y a un in­té­rêt un peu plus grand pour le Roan­nais qu’il y a 10 ans. Par­mi toutes les villes de Rhône­Alpes qui s’adressent aux Lyon­nais, Roanne a une place à prendre. ■

MAATCH. Anne Bru­net, co-di­ri­geante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.